Préparatif du mois de ramadan : MCI engagé pour soulager les populations

Le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) est dans une logique d’anticipation de la flambée des prix des produits de première nécessité à la veille du mois de ramadan.

 Prix denree alimentaire consommateur marche mois ramadan

En vue du mois de ramadan, le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a abrité un conseil de cabinet élargi aux directeurs régionaux et chefs de service du commerce et de la concurrence et les associations de commerçants détaillants.

Au centre des discussions l’affichage des prix des denrées de première nécessité, la mise en place de comités de veille et de fixation des prix de certains produits de large consommation pendant le ramadan. L’ordre du jour portait sur “l’approvisionnement du pays en produits de première nécessité et le contrôle de prix de certains produits”.

Au cours de cette réunion, il a été demandé aux directeurs régionaux de mettre en place des dispositifs de vérification des stocks ; de mettre en place, à l’instar de Bamako, un comité de veille dans toutes les régions (qui sera composé d’éléments des services techniques, d’associations de consommateurs et de commerçants détaillants) qui feront un suivi régulier des prix et des stocks des produits de première nécessité jusqu’à la fin du mois de ramadan. Le conseil a instruit aux directeurs et chefs de service l’affichage du prix des produits de première nécessité.

Pour l’application correctes de ces mesures, le ministre Konaté a sollicité le soutien des représentants des commerçants détaillants afin de sensibiliser leurs militants sur la justification de ces mesures.

Aussi, il a été demandé aux directeurs régionaux de veiller l’application stricte des prix des produits de large consommation durant le mois (le sucre importé : 500 F CFA, le sucre locale : 450 F CFA, l’huile entre 600 et 800 F le litre, le riz brisure importé à 375 F le kg).

Pour soulager la population et maintenir ces prix, la Chambre du commerce et de l’industrie du Mali a décidé d’organiser une foire de ramadan du 2 juin au 6 juillet. Contrairement aux autres foires, l’entrée sera gratuite.

Le ministre a demandé aux délégations régionales de prendre contact avec les chambres du commerce et de l’industrie de leur localité pour l’organisation d’une foire de ramadan dans les capitales régionales. Le ministre a assuré la CCIM de l’accompagnement du gouvernement à travers son département.

Avant ce conseil de cabinet, le ministre avait rencontré les acteurs de la filière viande pour fixer le prix de la viande de bœuf avec os à 2000 F CFA/kilo et celui du sans os à 2300 F CFA/kilo tout au long du mois de ramadan. Ceux-ci ont demandé, avant de se prononcer sur ces prix, de rencontrer leurs bases sur la question et promis de donner leur réponse sur le maintien de ces prix aujourd’hui.

Youssouf Coulibaly

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *