Poursuite policière dans la circulation routière : le ministre Colonel Abdoulaye Maïga entretient le flou

Contrairement au principe établi selon lequel le policier ne doit pas poursuivre un usager dans la circulation (après l’avoir sifflé), le ministre de l’Administration territoriale, le Colonel Abdoulaye Maïga, assurant l’intérim de son collègue de la Sécurité, estime que c’est au policier d’apprécier s’il faut ou non se lancer dans la poursuite d’un usager dans la circulation routière.

 

C’était le jeudi dernier au CNT. Pour le ministre, « si le policier voit que la situation comporte un danger imminent, par exemple, des individus armés à bord d’un véhicule, il peut lancer une course poursuite », pour les en savoir davantage. Comme pour dire que les policiers ont un pouvoir discrétionnaire de poursuivre ou pas l’usager qui aurait refusé d’obtempérer à un ordre de s’arrêter.

 

Ce qui entretient un flou et peut favoriser des abus dans le contrôle policier.
Source : Mali-Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.