Pourquoi ne pas le dire ?: La circulation des autorités troquée contre la sécurité des habitants

Un adage malien affirme : « tant qu’on est vivant, on peut tout voir ». C’est le cas de notre pays aujourd’hui.

marché vendeur acheteur circulation district voie
Mais de nos jours, c’est tout à fait le contraire. Les dirigeants ne pensent qu’à eux-mêmes. Un exemple frappant, l’érection des ralentisseurs sur les différents axes routiers principaux de la capitale. Personne n’ignore que la circulation malienne est difficile de nos jours voire criminelle.  Car elle tue à chaque instant. Les ralentisseurs avaient un peu réduit le taux élevé des accidents, mais à la grande surprise, ces derniers temps, on a commencé à relever ces ralentisseurs sous prétexte qu’ils  dérangent les cortèges.
Or, au niveau des carrefours dépourvus de feux tricolores comme à l’ancien marché de  Niamakoro,  les ralentisseurs aident à amoindrir les accidents.
Donc les différents responsables devraient revoir leurs copies pour le bien-être de la population.
Aminata Sanogo

SOURCE: L’Annonceur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *