Pour la stabilité du Mali et le bonheur des Maliens : Dr Sanogo a organisé des séances de prière pendant 41 jours à Nyamana

Le désormais célèbre numérologue-révélateur originaire de Nyamina et pharmacien de son état, Dr Mamadou Sanogo, a organisé pendant 41 jours (du 12 juin au 23 juillet) à la mosquée de Nyamana Koro-il s’agit de Nyamana qui est à la sortie de Bamako sur la route de Ségou – sous l’égide de l’imam de cette localité, Bourama Diarra, des séances de prières, de zikrs et de lecture du Saint Coran dédiés à la stabilisation du Mali et au bonheur des Maliens.

 

Bref, il s’agit d’une des arcanes que lui a légués le Saint homme de Ségou en la personne de feu Guidio Almamy dont il fut  l’un des disciples. Un arcane qui se décline en quatre éléments : le « Dafiou » pour exorciser le mal, un bouclier contre les crises et l’adversité, en somme une protection, les deux derniers versets de la Sourate « Al Isra » ou le « Voyage  nocturne »  pour prêcher l’unité et éviter la division entre les confréries et les différents courants religieux à propos des noms de Dieu, car par quelque nom que vous invoquiez Dieu sachez que les noms les plus sublimes sont les siens. Idem entre les dirigeants de la classe politique malienne.

Le troisième élément, « Ahad Moughni Satarou », une garantie contre le dénuement, la bassesse et l’humiliation dans ce bas monde. Enfin, quatrième et dernier élément, « Amwalou Dounia » pour procurer l’argent et les richesses du monde. Pendant 41 jours, une quinzaine de marabouts et imams ont animé, 5 heures par jour,  sous la conduite de l’imam de la mosquée de Nyamana, Bourama Diarra, ces séances de prières. Des séances de prière qui ont été sanctionnées, après une petite prolongation, mardi 4 août, par une séance finale de prière, toujours à la mosquée de Nyamana Koro avec comme invité spécial le prêcheur Amadou Diarra dit Amadou Bléni. Au programme : zikrs, lecture de Coran et du Dalai’l Khaïrat, prêche, prières. Le tout agrémenté par des chants religieux d’Adama Fané, animateur à la Radio Nyéta.

Malgré la situation difficile que notre pays  traverse, Dr Mamadou Sanogo ne désespère pas de l’avenir du Mali. Loin s’en faut. Pour lui, le miracle d’Hamdallaye est loin d’être un fait du hasard. Pour ce féru  du langage par parabole, ce miracle est un courant dont le contact  a été actionné à Nyamana par un Diarra – l’imam Bourama Diarra – et dont la lumière s’est propagée chez un Traoré – le centenaire Adama Traoré – à Hamdallaye. Dr Mamadou Sanago invite les érudits et les décideurs maliens à s’intéresser davantage à ce miracle d’Hamdallaye.

Yaya Sidibé  

source :  22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.