Pour éviter une crise post-électorale en 2018: ‘’Initiative zéro violence avant, pendant et, après les élections’’ à la rescousse !

La pyramide des Souvenirs  de Bamako a servi de cadre, le mercredi 18 avril 2018, au lancement du mouvement ‘’Initiative zéro violence avant, pendant et, après les élections’’. C’était en présence  du président de l’initiative, Mamadou Sidibé, de ses membres, du coordinateur des chefs de quartier de Bamako,  Bamoussa Touré et d’autres personnalités.

L’élection présidentielle prochaine s’annonce inquiétante. La peur des crises post-électorales se fait sentir surtout voyant la situation menaçante à tous les niveaux au Mali. C’est pour neutraliser ce climat néfaste que des jeunes leaders associatifs, activistes, blogueurs, femmes et hommes ont  eu idée de  créer le mouvement  ‘’Initiative zéro violence avant, pendant et après les élections’’.

Pour son président M. Mamadou Sidibé, le mouvement va jouer un rôle majeur pour l’éveil de conscience des populations et la nécessité de leur implication dans le processus  démocratique. A l’en croire , l’initiative aura la lourde tâche  de : sensibiliser l’ensemble  des Maliens aux  dangers que court la République si les dispositions ne sont pas prises pour contrer certaines velléités qui minent aujourd’hui l’espace politique  et au-delà, le climat social de façon générale ; créer les conditions d’une implication collective de toutes les couches et de toutes les sensibilités nationales, dans le cadre d’un effort républicain et d’un engagement citoyen fort, dans le processus électoral de 2018 ; favoriser l’organisation d’un jeu politique plus sain et crédible par l’existence d’une veille citoyenne forte et d’une société civile engagée ; et à mobiliser les jeunes à s’approprier le processus électoral à venir  à travers leur inscription majeure sur les listes électorales et leur participation aux scrutins.

Pour conclure, M. Sidibé  lance un vibrant appel à tous les Maliens pour  la tenue d’élection libre et transparente et de manière démocratique. « Convenons, pour ce faire, de mobiliser l’ensemble de la jeunesse Malienne, sans exclusive aucune autour de cette initiative afin de s’adresser d’une seule voix à l’ensemble du Peuple malien, à la Communauté Internationale, aux groupes armés, aux Autorités maliennes à œuvrer pour l’apaisement, la paix et la réconciliation nationale et à combattre la violence sous toutes ses formes, afin d’éviter certains excès qui seraient préjudiciables à la démocratie; Nous femmes et hommes avons pris l’initiative d’élaborer et l’adopter le présente Initiative pour servir de référant à notre plan d’action et notre engagement citoyen.» a-t-il affirmé dans son discours.

A sa suite, Bamoussa Touré, le coordinateur des chefs de quartier de Bamako, va apprécier à sa juste valeur l’initiative de cette  jeunesse engagée pour la paix surtout avec les élections à venir, avant de formuler des bénédictions pour la jeunesse ayant cette idiologie qui est  ‘’Initiative zéro violence avant, pendant et après les élections’’

Cheickna Coulibaly

Par Le Démocrate

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *