Politiques de gestion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle: d’une approche à une dimension nationale

Le Commissaire à la Sécurité alimentaire a présidé, hier jeudi, l’atelier de partage et d’échange sur l’approche territoriale des Politiques de gestion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans notre pays. L’objectif étant de donner une dimension nationale à cette approche novatrice.

Oumar Ibrahima Toure commissaire securité alimentaire apr

Cette rencontre, qui a réuni autour du ministre-commissaire, Oumar Ibrahim TOURE, les Préfets de Nioro du Sahel et de Nara, les présidents des Conseils de Cercle et les maires de 
Nioro et de Nara, ainsi que le Conseiller technique régional du Fonds d’équipement des Nations Unies à Dakar, se situait dans un double contexte d’insécurité alimentaire accrue au niveau national et d’autres défis liés au développement. L’atelier dont l’importance a été démontrée les différents intervenants, confirme l’engagement du Mali dans la mise en œuvre de l’approche territoriale de la Sécurité alimentaire et nutritionnelle.
Il fait suite à la Conférence Internationale tenue à Milan en octobre 2015 à laquelle le Commissariat à la Sécurité alimentaire a été convié afin de partager son expérience en matière d’application de l’Approche territoriale de Politique de Sécurité alimentaire et nutritionnelle, en marge de l’Expo 2015 sur le Climat. Cette conférence était organisée conjointement par la FAO, l’OCDE et l’UNCDF.
De cette participation du ministre Commissaire à la Sécurité alimentaire est né un partenariat fructueux entre le CSA et l’UNCDF. Cela a abouti à la signature d’une convention bilatérale entre les parties.
Au vu des résultats éloquents des études des pays pilotes présentées à Milan, notre pays a exprimé son intérêt ainsi que sa volonté d’adopter un tel cadre.
Aussi, a-t-il fait part des efforts déployés par le gouvernement afin de passer d’une approche sectorielle à des approches de gouvernance multi échelles et intersectorielles à travers le dispositif national de Sécurité alimentaire.
Par ailleurs, la conférence de Milan a démontré qu’il est urgent de passer de la phase théorique à la pratique, et de commencer à appliquer les leçons tirées des innovations stratégiques inspirées des études pilotes et aussi de lancer la seconde phase qui consistera à la mise en œuvre effective du projet.
C’est dans cette perspective, a rappelé le ministre TOURE, que la FAO, l’OCDE et l’UNCDF, se sont engagés à amener le Mali au niveau des cinq pays pilotes dont le Cambodge, la Colombie, la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Pérou, en élaborant des programmes de soutien adaptés aux besoins spécifiques de l’approche territoriale de notre pays.
C’est dans ce cadre que l’atelier a été l’occasion de partager les résultats de l’étude diagnostic qui ont fait l’objet d’appréciation et de validation des participants à la rencontre.
Voilà pourquoi les travaux se sont penchés sur la présentation de l’expérience du Mali en matière d’approche territoriale de la Sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’identification des gaps à combler ; celle de l’analyse des résultats de l’étude diagnostic du pays tout en examinant l’étude de cas de la Cote d’Ivoire ; l’identification des points clés et des modalités pratiques d’adoption de cette démarche améliorée après la publication FAO- UNCDF-OCDE sur l’approche territoriale à la fin de ce mois à Paris.
De la révélation du Commissaire à la sécurité alimentaire, l’approche territoriale de gouvernance de la sécurité alimentaire et nutritionnelle n’est pas un fait nouveau au Mali. Comme l’exemple dans ce domaine, il a cité le Programme de lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition dans les cercles de Nara et Nioro du Sahel. Toute chose qui lui fait dire que notre pays avait déjà pris le chemin de cette approche novatrice.
En tout état de cause, cette étude, a soutenu le ministre Oumar Ibrahim TOURE, doit permettre à notre pays de mesurer ses forces et ses faiblesses pour une meilleure gouvernance de la sécurité alimentaire.
C’est dans ce sens qu’il a invité les participants à des conclusions pertinentes et applicables qui constitueront la contribution du Mali à la publication conjointe FAO-OCDE-UNCDF intitulée « Adoption d’une approche Territoriale des politiques de Sécurité alimentaire et nutritionnelle », et qui fera l’objet d’un lancement officiel au cours d’une conférence de haut niveau qui se tiendra au siège de l’OCDE à Paris le 29 avril prochain.

Par Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *