Périmètre irrigué de Maninkoura : L’ODRS CLOT LES OPERATIONS DE REATTRIBUTION DES PARCELLES RETIREES

L’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) a récemment procédé à la clôture des opérations de réattribution des parcelles de riz ayant fait l’objet de retrait à l’issue de la campagne d’hivernage 2014 du périmètre irrigué de Maninkoura. C’était à la faveur d’une réunion d’information et de sensibilisation présidée par le préfet du cercle de Kangaba, Komba Samaké, à Maninkoura, dans la commune de Maramandougou.

office niger mali segou plateforme gestation acteurs filiere riz atelier harmonisation
Cette réunion est la suite logique d’une série de campagnes de sensibilisation, d’informations et d’explications pour motiver les exploitants notamment ceux de Maninkoura à s’acquitter des arriérés de redevance au titre de la campagne d’hivernage 2014.
Elle a regroupé le directeur général de l’ODRS, le maire de la commune de Maramandougou, le président du Conseil de cercle, le commandant de la brigade de la gendarmerie de Kangaba, les chefs de village de la zone de Maninkoura et les membres du comité paritaire.
Plusieurs intervenants ont pris la parole au cours de cette réunion. A commencer par le maire, Nankoman Keïta, qui a, au nom des producteurs souhaité la bienvenue aux participants. Il a salué la patience dont a fait preuve la direction générale de l’ODRS avant le retrait des parcelles. Il a également appelé les paysans au respect scrupuleux du cahier de charges, tout en invitant ceux qui sont concernés par le retrait à laisser les nouveaux bénéficiaires travailler librement sur les parcelles réattribuées.
Pour sa part, le directeur général de l’ODRS, Dr. Mamadou M’Baré Coulibaly a remercié le préfet du cercle de Kangaba et ses collaborateurs de n’avoir rien ménagé pour appuyer l’ODRS dans la recherche d’une meilleure gestion du périmètre. Il a rappelé qu’il avait saisi en son temps, le gouverneur de la Région de Koulikoro pour une assistance dans le paiement de la redevance d’eau par les producteurs de la zone de Maninkoura.
Sur instruction du gouverneur, le préfet du cercle de Kangaba a organisé une série de rencontres pour sensibiliser les producteurs à une bonne gestion du périmètre irrigué de Maninkoura.
« A ce jour, les résultats sont satisfaisants. Les paysans ont payé plus de 80% de la redevance en eau. Un recouvrement de la redevance en eau n’avait jamais atteint une telle proportion à Maninkoura », s’est réjoui le directeur général de l’ODRS, remerciant le gouverneur de la Région de Koulikoro à travers le préfet et saluant les producteurs pour leur civisme et le comité paritaire pour une mission bien accomplie.
Mamadou M’Baré Coulibaly a également évoqué la visite d’échanges d’expériences des producteurs de Maninkoura au niveau du périmètre irrigué de San-Ouest. Cette visite s’inscrivait dans le cadre du renforcement des capacités des producteurs et du personnel d’encadrement de Maninkoura, afin qu’ils puissent s’inspirer des expériences de l’Association des riziculteurs de la plaine aménagée de San Ouest (ARPASO), notamment par rapport au respect du calendrier cultural, la gestion de l’eau, l’entretien courant du réseau hydraulique et le paiement de la redevance eau.
Le directeur général de l’Office a invité les chefs de village et les membres du comité paritaire à s’impliquer vigoureusement pour que la décision de la commission de réattribution soit respectée par les uns et les autres. « Cette commission a travaillé conformément aux dispositions du cahier de charges et de la convention d’exploitation des parcelles », a-t-il ajouté.
Le préfet du cercle de Kangaba a fait part de sa satisfaction au directeur général de l’ODRS pour la bonne organisation de cette rencontre inclusive qui met fin aux opérations de réattribution des parcelles de riz ayant fait l’objet de retrait à l’issue de la campagne d’hivernage 2014 du périmètre irrigué de Maninkoura.
Tout en remerciant les paysans qui se sont acquittés de leur redevance, il s’est adressé à ceux qui ne l’ont pas encore fait. « Force doit rester à la loi. Qu’on laisse les nouveaux bénéficiaires travailler librement et dans la quiétude sur les parcelles réattribuées dans la transparence.
Selon le préfet, il y existe une multitude de plaines à travers le cercle de Kangaba qui doivent être aménagées. Mais avant, Maninkoura doit donner le bon exemple dans la gestion de sa plaine pour encourager l’Etat à réaliser d’autres aménagements. Pour ce faire, il a demandé aux chefs de villages et le comité paritaire à redoubler d’efforts dans la sensibilisation pour un changement de comportement des producteurs.
S. DOUMBIA
Amap-Kangaba

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.