PEJ : Quelle incidence sur le genre ?

L’Alliance contre la pauvreté au Mali AP/Mali avait réalisé une étude sur l’impact du Programme emploi jeune (PEJ) sur la réduction de la pauvre au Mali. L’Alliance voulait spécifiquement savoir l’incidence sur le genre. La restitution du document a eu lieu le jeudi dernier au Centre Aoua Kéita.

Cadre strategique croissance reduction pauvrete cscrp

C’est le conseiller aux affaires économiques et financières du district de Bamako, Barou Guindo qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier de restitution du rapport sur l’étude d’impact du Programme emploi jeune (PEJ) sur la réduction de la pauvreté au Mali : Quelle incidence sur le genre ?

Cette étude a été réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet dénommé : « Projet d’appui au suivi citoyen de réduction de la pauvreté au Mali » qui a bénéficié du financement de l’ambassade du Royaume du Danemark au Mali. Un projet qui a pour but de renforcer la bonne gouvernance à travers la culture de la rédévabilité dans la gestion des ressources publiques notamment par la mobilisation et la participation des populations féminines.

C’est une étude qui a permis d’évaluer et apprécier les résultats obtenus dans la mise en œuvre du PEJ notamment en termes de création de l’emploi jeune et de réduction de la pauvreté dans les 10 communes dont trois rurales (Méguétan, Kondi) et 7 urbaines (Kati, Goundam, les communes I, II, III, IV, V, VI du district de Bamako) ; d’analyser l’état de la gouvernance dans le secteur de l’emploi jeune ; d’évaluer les impacts du PEJ sur l’accès à l’emploi pour les jeunes filles ; d’effectuer l’impact du PEJ sur l’emploi et la formation professionnelle des jeunes pour la réduction de la pauvreté et les inégalités et enfin de proposer les mécanismes d’amélioration du PEJ pour un meilleur accès des jeunes à l’emploi. La cinquantaine de participants à cet atelier étaient venus des communes ci-dessus citées.

En ouvrant les travaux, le conseiller aux affaires économiques et financières du gouvernorat du district de Bamako, Barou Guindo, a expliqué que l’éveil des organisations de la société civile est un gage pour la bonne gestion des ressources publiques pour la réduction de la pauvreté, des inégalités et à l’amélioration des conditions de vie des populations surtout des jeunes filles et garçons.

« Je suis convaincu que le contenu de ce rapport permettra de renforcer les résultats obtenus dans la mise en œuvre du PEJ notamment en termes de création de l’emploi jeune et de réduction de la pauvreté pour l’accroissement des besoins socioéconomiques des couches vulnérables en particulier des jeunes filles et garçons. Ce rapport incitera le gouvernement du Mali à mieux considérer l’impact du Programme emploi jeune surtout pour satisfaire les besoins de cette franche de la population », a expliqué Barou Guindo.

La secrétaire à l’information et à la communication de AP/Mali, Mme Fanta Coulibaly, a surtout remercié les participants avant de les inviter à contribuer à l’amélioration du document.

Yattara Ibrahim

 

SOURCE: L’Informateur  du   19 nov 2014.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.