Paix et Réconciliation nationale : Le FAODE s’y engage

Le ministre de la Réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué, a présidé le 19 février 2021, dans la salle de conférence de son département,  l’atelier de formation des formatrices sur la paix et la cohésion sociale au Mali organisé par le Forum des femmes actives pour les ODD et l’émergence (Faode). C’était en présence de la présidente du Faode, Mme Mariam Ina Koïta, et Mme Korotoumou Traoré, représentante du ministère de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille.

« Renforcer l’engagement des femmes dans les principales communautés du Mali pour mobiliser la participation des femmes à une stabilité durable. Reconnaissant le fardeau de la crise continue sur les femmes maliennes, les retombées potentilles de la violence, l’absence de plateformes de désaffectation de la tension pour les femmes et leur potentiel d’être des leaders clés dans la paix et la stabilité », est l’objectif de la formation des formatrices sur la paix et la cohésion sociale au Mali organisée par le FAODE. Les femmes dont les capacités ont été renforcées durant deux jours, se sont également engagées pour le retour de la paix.  Les femmes jouent un rôle capital pour le retour de la paix, de la sécurité  et du  vivre ensemble. C’est ce qui explique toute l’importance de cet atelier.

Au nom de ses camarades, la présidente du FAODE s’est engagée pour le retour de la paix et du vivre ensemble au Mali. Elle et ses camarades disent être prêtes à se battre jusqu’au bout pour le retour de la paix et du vivre ensemble au Mali.

Pour sa part, le ministre de la Réconciliation nationale laisse entendre  que les femmes jouent un rôle important dans le retour de la paix. « Aujourd’hui comme hier, les organisations féminines sont quasiment dans leur rôle d’artisanes de paix et contribuent largement à sa construction et à la réconciliation au Mali », a rappelé le colonel major Wagué. Aussi, pour lui, cet atelier servira, à coup sûr,  à mieux accroitre la participation des femmes à tous les niveaux de la vie de la nation, comprendre au mieux l’essence des conflits et orienter les interventions de manière plus efficace au service de la paix et de l’unité nationale.

Pour le colonel-major Wagué, le vrai catalyseur, le vrai déclencheur réside en la capacité des divers acteurs à trouver leurs propres solutions à la crise notamment à l’instauration du dialogue à toutes les échelles.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *