Paix et réconciliation : Evaluation de la MARN et des ERAR

Initiées par les autorités en charge de la réconciliation nationale, la Mission d’Appui à la Réconciliation nationale(MARN) et les Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation (ERAR) passent à une évaluation à mi-parcours pour perpétuer les progrès enregistrés et redynamiser les activités  de promotion de la paix et de vivre ensemble.

 

Dans sa quête constante de la paix et de la réconciliation entre les fils et les filles du pays, le ministère en charge de la réconciliation nationale fait le diagnostic de la MARN et des ERAR, deux structures mises en place pour réussir sa mission. Mardi 20 octobre dernier, un atelier d’évaluation des deux structures a eu lieu à l’hôtel olympe international de Bamako, présidé par Attaher Ag Ikinane, secrétaire général dudit ministère en présence de Mme. Anne-Katrin Niemeier, Cheffe du projet Coopération Allemande et les membres de la MARN et des ERAR.

Faisant corps avec la MARN, les ERAR ont fait d’excellent travail dans la quête de la paix. Selon la cheffe de la coopération allemande, la recommandation de fusionner les ERAR dans la MARN, faite lors de l’atelier de novembre 2018 a été une décision sage.

« Vous avez mis beaucoup d’efforts dans la construction de la paix en injectant de la vie et du sens dans les ERAR, en travaillant activement afin d’intervenir, d’interpeller et de méditer des situations chaudes. Vous avez su construire des structures aptes à gérer une grande partie des conflits là où ils surgissent, à la racine », reconnait-elle, ajoutant que les membres des ERAR ont commencé à redynamiser des comités locaux pour avoir plus de liens à un niveau beaucoup plus local.

Lors de la première journée de l’atelier, les travaux ont porté sur les présentations du bilan des ERAR de toutes les régions du Mali. Jour suivant, mercredi 21 octobre, il y a eu la présentation du bilan de la MARN en groupe de travail, suivi des questions-réponses. Les participants ont également fait des regards croisés sur les bilans de la MARN et des ERAR, déterminer les forces et faiblesses, dégager les leçons apprises et faire des recommandations. Au dernier jour de l’atelier, le jeudi 22 octobre, c’était la restitution en plénière des travaux de groupes et la synthèse des orientations pour le futur.

Rappelons que la MARN assiste le Ministre de la réconciliation nationale dans la conduite d’actions de sensibilisation et d’information sur la stratégie de réconciliation nationale et sur les principes et valeurs de la République, de l’Etat de droit, de la démocratie et de la décentralisation en vue de promouvoir la culture de la Paix et de la tolérance. Elle est chargée de concevoir les outils adéquats à la promotion de la réconciliation nationale, identifier les forces sociales capables d’influer sur le règlement des conflits et  les moyens susceptibles d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation.

Aussi, les ERAR quant à elles, ont pour missions d’informer et de sensibiliser les populations sur le processus de paix, identifier les mécanismes de médiation et de gestion des conflits locaux et promouvoir les initiatives locales de soutien à la réconciliation.

Ousmane Morba

L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *