Paix et réconciliation : Cheick Harouna Sankaré et ses adeptes ont prié pour le Mali !

Le guide religieux Cheick Harouna Sankaré non moins maire de la Commune de Ouenkoro et son hôte de marque Cheikh Tidiane Alioune Cissé, grand Imam de la Zawiya de Kaolack, petit-fils de Cheikh Al Islam Al Hadj Ibrahim Niass du Sénégal, et les fidèles musulmans ont prié pour le retour de la paix et de la concorde au Mali. C’était le dimanche 9 avril dernier au Palais des Sports sis à Hamdallaye ACI 2000.

khalife cheick harouna Sankare maire Ouenkoro conseil collectivite territoriale uemoa

Soucieux de l’avenir du pays, le guide religieux Cheick Harouna Sankaré a organisé une journée de bénédictions le dimanche 9 avril dernier au Palais des Sports. Pour la circonstance, il a invité le leader de la confrérie Tidjania, Cheikh Tidiane Ali Cissé, petit-fils de Cheick Ibrahim Niass de Kaolack au Sénégal et plusieurs autres personnalités religieuses du Mali dont Cheick Chérif Ousmane Madani Haïdara, représenté par son fils, l’imam de la grande mosquée de Bamako, Koké Kallé, le  prêcheur  Chaoula Baya Haïdara, le député Abdoul Djalil Haïdara.

Mais aussi, plusieurs personnalités politiques étaient au rendez-vous dont l’ancien président  Général Moussa Traoré, le ministre de la Population et de l’Aménagement du Territoire, Sambel Bana Diallo, l’Ambassadeur du Sénégal au Mali Assane Ndoye, le maire de la Commune VI entre autres. Venus de divers horizons, les fidèles musulmans se sont massivement mobilisés pour répondre à l’appel du guide Cheick Harouna Sankaré, président du Mouvement pour l’Union des Maliens et maire de la Commune de Ouenkoro.

« Il n’est point besoin de dire qu’en ce moment où le Mali, mon pays, semble fragilisé   pour ne pas dire divisé,  à l’heure où, certains frères de même sang et de même lait s’entredéchirent, des supposés sudistes et nordistes s’affrontent,                                                                                                               quelques musulmans modérés et musulmans intégristes se regardent en chiens de faïence, certaines ethnies se haïssent et se déciment », a constaté le Cheick Harouna Sankaré, président du Mouvement pour l’Union des Maliens (MUM). Qui ajoute que les Maliens doivent faire fi de leurs divergences ethniques et religieuses  pour faire l’union sacrée autour de leur patrie, le Mali.

« Depuis que ce mauvais vent a soufflé sur notre pays, de nombreuses prières et bénédictions ont été faites çà et là. A celles-ci, il nous a paru opportun d’associer celles des érudits d’autres contrées, des Maitres, des Frères et Amis saints de corps et d’esprit pour implorer l’Unique, l’Omniscient, l’Omniprésent et l’Omnipotent, Dieu Créateur afin qu’il puisse nous écouter et nous accorder sa grâce, sa protection et ses immenses faveurs », a précisé Cheick Harouna Sankaré.

Qui a révélé que l’imam Cheikh Tidiane Alioune Cissé a été classé troisième personnalité influente de l’Islam en Afrique derrière l’imam de  AL-ZHAR en Egypte, Cheikh Ahmed Mohammad Al Tayyeb et le Guide du Royaume chérifien sa majesté le roi Mohamed VI. Et d’après le dernier rapport publié par le Centre d’Etudes Stratégiques Royales Islamiques à Amman en Jordanie en collaboration avec le Centre Islamo-chrétien de l’université de Georgetown des Etats-Unis d’Amérique dit-il, l’imam Cheikh Tidiane Cissé représente une centaine de millions de musulmans à travers le monde.

Après les différentes interventions, la cérémonie a été clôturée par une prière de Cheick Cheikh Tidiane Alioune  Cissé en faveur du retour de la paix et de la concorde au Mali. Il a salué l’initiateur de l’évènement Ckeick Harouna Sankaré pour son patriotisme et son dévouement pour la cause de l’Islam.

Lassina NIANGALY

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *