PADUB : UN PROJET QUI PRONE LE CHANGEMENT DES COMMUNES

L’inauguration officielle d’infrastructures réalisées par le Projet d’assainissement et de développement urbain de Bamako (PADUB), dans le souci d’améliorer les conditions de vie de la population, s’est déroulée, lundi, sur la rue 132 à Badalabougou, en commune V du District de Bamako.

kone ousmane ministre environnement developpement durable
Le PADUB, financé par l’Agence française de développement (AFD) comporte une composante « assainissement » dédiée à la réalisation d’infrastructures d’assainissement dans les communes I et V et une composante « gestion urbaine » d’appui au renforcement des capacités en matière de gestion urbaine, à l’échelle du district de Bamako.
Les travaux dans la commune V ont permis  le pavage, l’éclairage et la réalisation des caniveaux dans la rue 132 du quartier de Badalabougou, la réalisation de caniveaux dans les rues 151-153-159 -247-834-397 à Kalaban-Coura et la réalisation de collecteurs dans les rues 154-287-367 et 900 à Kalaban-Coura.
Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Ousmane Koné, qui a parrainé la cérémonie, a souligné que le projet consiste en la réalisation d’un programme d’assainissement intégré dans les communes I et V pour un cout total de 11 151 000 000 FCFA et le renforcement des capacités de gestion urbaine des collectivités locales de Bamako pour un coût de 1 967 000 000 FCFA.
Pour lui, c’est un projet qui contribuera à améliorer le cadre et les conditions de vie des riverains et de toutes les populations de la commune ainsi que celles du District de Bamako car, il porte sur la réalisation de travaux d’assainissement dans les rues dégradées de la commune V.
Le ministre Koné a exhorté les différents maîtres d’ouvrages à doubler d’ardeur afin de diligenter la mise en œuvre du projet. Il a notamment « invité les maires des communes ainsi que les bénéficiaires à prendre toutes les dispositions pour l’entretien correct et le bon fonctionnement des ouvrages afin d’assurer leur pérennité gage d’un environnement assaini ».
L’ambassadeur de la France est aussi convaincu que ce projet permettra l’amélioration des conditions de vie de la population et un renforcement des capacités de gestion des communes bénéficiaires. Il a souligné que les infrastructures inaugurées entrent dans le cadre d’une première phase d’investissements prioritaires du projet, d’un montant de 2 milliards de FCFA. Pour lui c’est un projet visible et un projet qui crée de l’emplois. Les travaux ont été entièrement exécutés par des entreprises  nationales. Cependant, il exhorte les mairies à maintenir la dynamique et les populations à un bon entretien des équipements.
Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Keita Aida M’Bo, et le maire de la commune V, Boubacar Bah, étaient présents à la cérémonie.
F.NAPHO

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *