OUSMANE DIARRA GOUSNO : Un profil intéressant pour le CNJ-Mali

Des atouts certains il en a pour diriger le Conseil nationale de la jeunesse (CNJ-Mali). Pour preuve son parcours élogieux au sein de lAEEM et ses soutiens pour son leadership jeune.

Le candidat à la présidence du CNJ-Mali a marqué sa génération à lAEEM par son rôle de leader intransigeant et objectif. A la fleur de lâge, Ousmane Diarra Gousno fit ses premiers pas dans la vie associative. En 2003, il entre au lycée Askia Mohamed de Bamako, un établissement très convoité et devint le secrétaire général de lAEEM. En décembre de la même année, il fait ses premiers pas dans le bureau de coordination de lAEEM lors du 13 congrès de lAssociation des élèves et étudiants du Mali.

Après une année scolaire bien remplie en 2004, Gousno est admis au baccalauréat malien et est orienté à la Faculté des sciences juridiques et économiques de Bamako (FSJE) en janvier 2005. Son objectivité et son intransigeance font de lui responsable de classe de la 1re année à la 4e année de lenseignement supérieur.
En avril 2005, il est élu dans le comité AEEM de la FSJE au poste de secrétaire général adjoint, une première pour un étudiant de la 1re année à ce poste. Et en 2006, Ousmane Diarra Gousno est élu 1er secrétaire général du comité AEEM de la Faculté des sciences juridiques et politiques de Bamako, en classe de 2e année. Il est reconduit au poste de secrétaire général du bureau de coordination en 2007, 2008 et 2009.
En 2009, il est président de la promotion droit privé 2004-2008 du nom de Mory Sininta, ancien magistrat à la retraite. En mars 2011, il est président du Mouvement patriotique pour la justice et légalité ; en 2016, président de lAssociation pour le soutien à la vision du président de la République (AVS-IBK) et depuis novembre 2016 il occupe le poste de 4e vice-président du CE du CNJ-Mali.

Très aimé des jeunes et particulièrement des membres du CE du CNJ, Ousmane a tout le background nécessaire pour diriger la faitière des jeunes du Mali.
Depuis la transition, ce jeune aux grandes capacités managériales, travaille comme chargé de mission dans la haute administration à la Primature. Une preuve encore que ce jeune de 33 ans compte, car digne de confiance et il possède un leadership avéré.
Bon vent Gousno.
Ménè Traoré Printemps

Source : ÉchosMédias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *