Ousmane Chérif Madani Haïdara versus Bandjougou Tounkara : La paix des braves !

 

cherif ousmane madani haidara precheur guide spirituel ansar dine

Selon le célèbre écrivain Montesquieu, «pour faire de grandes choses, il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux». Dans la spiritualité, le Prophète de l’Islam, Mohamed (Paix et Salut Sur Lui) dit : «Quand tu pactise avec quelqu’un, il faut tout faire pour ne  jamais le combattre». Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que deux êtres chers à Dieu, (le Communicateur et homme de Radio, Bandiougou Tounkara dit Djougouss et le Prêcheur Ousmane Chérif Madani Haïdara) ont fait sienne cette réalité. En témoigne la cérémonie de retrouvailles organisée à l’occasion, au domicile du Guide Spirituel d’Ançardine International, devant un parterre d’amis, de parents et de collaborateurs des deux personnalités. Ils ont décidé d’oublier les rancœurs et de faire la paix, après 11 bonnes années d’incompréhension.

 

C’est Dieu le Tout Puissant qui commande tout esprit humain sur terre. Mais pour autant Dieu ne travaille pas. Il met cependant à contribution les hommes. C’est pour quoi, après moult tractations, Tiewis Adam’s Konaté et  son compagnon, M. Farota…ont réussi à convaincre le Coordinateur des Chefs de quartier de la Commune IV, San Bourama TRAORE à intervenir entre les deux protagonistes. Ce dernier mandate le Maire Siriman Bathily qui à son tour, met en place une commission de bons offices composée de l’UJMMA, du RECOTRAD de la Commune IV, de la Mairie entre autres. Ils accordent les violons-et de fils à aiguille, réussissent à convaincre très facilement les deux protagonistes à revenir en de meilleurs sentiments.  Chose faite depuis dimanche dernier aux environs de 20 heures.

On notait la présence à cette cérémonie, de Cheick Mohamed Macky BA, Président de l’Union des Jeunes Musulmans du Mali, ressortissant de la Commune IV, le Maire de la Commune IV Siriman Bathily, Madou Doumbia-l’Homme, Animateur à Radio Klédu, Mme Diaby Macoro Camara, Promotrice du Journal Kabako et de la Radio Oxygène, Bandiougou Sangare, Radio Sewa, Idrissa Camara Idy, journaliste à l’ORTM, Boubacar KANTE, Directeur de Publication du Journal Le Progrès, plusieurs animateurs et journalistes de la radio Maliba FM, et l’animateur vedette de la Radio Liberté, Kassim Soumano connu sous le Sobriquet BARONI BA, l’animateur le plus envié de Bamako et le plus connu à travers l’émission BARONI de la Radio Liberté.

Plantant le décor, le Maître de Cérémonie, Kassim Soumano dit BARONI BA a précisé que la présente rencontre n’est pas une cérémonie de réconciliation, mais plutôt des retrouvailles : «nous ne sommes pas là ce soir pour réconcilier Haïdara et Djougouss, mais plutôt sommes-nous là pour rendre visite à notre guide, frère, père, ami, et compagnon de longue date, Ousmane Cherif Madani Haïdara, lui dire bonjour et chercher sa bénédiction. En somme, c’est juste une cérémonie de retrouvailles après plusieurs années d’absence». Des termes justes qui ont ovationné l’assistance venue à l’occasion.

Cheick Mohamed Macki BA, au nom de l’UJMMA fera remarquer dans son intervention que la rencontre qui consacre cette réconciliation est l’aboutissement d’un long processus.

Tant Ousmane Chérif Madani Haïdara que Bandiougou Tounkara ont tous placé cet incident au compte du Santa et du passé, sans  aucune rancune. «Rien ne s’est passé entre nous, c’est Bandiogou qui est parti et je sais qu’il n’est pas parti de lui-même (parlant des secrets de la spiritualité). Depuis 11 ans, je n’ai prononcé aucun propos désobligeant sur lui, mes collaborateurs peuvent en témoigner», a dit le prêcheur Ousmane Chérif Madani Haïdara.

De son côté, Bandiougou Tounkara, PDG de Maliba FM a été on ne peut plus clair : «Ce sont des gens mal intentionnées qui se sont interposés entre nous, le Satan a était à l’œuvre durant tout ce temps. Mais Dieu a voulu autrement». Comme quoi, toute chose a un début et une fin.

Là, a pris fin le malentendu entre l’animateur et son ami prêcheur, 11 ans après jour pour jour. Comme il est de tradition chez-nous, Diougouss a présenté ses excuses à son ami et grand-frère de longue date, Ousmane Chérif Madani Haïdara qui les a acceptées de tout cœur. Ils partent désormais sur de nouvelles bases de confiance, d’amitié et fraternité. Pourvu que ce soit pour l’éternité.

En tous les cas, le Maire Siriman Bathily de la Commune IV du District de Bamako, a exprimé les vœux du Coordinateur des Chefs de quartier de sa Commune, en l’occurrence San Bouramana Traoré de voir Haïdara et Djougouss marcher désormais main dans la main. En un mot : la réconciliation des cœurs et des esprits.

Prières et bénédictions du Cherif de Banconi ont mis fin à la cérémonie. Quand deux amis de longue date se réconcilient après 11 ans d’incompréhension, il y a de quoi à se réjouir.

Samakoro KONE

 

 

 

Source : Le Progrès

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *