Oumou Touré lors de la rencontre de concertation entre la MPFEF et les femmes de la commune IV du district de Bamako : ‘’ La paix exige un dialogue ‘’

Le ministère de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille a organisé une rencontre de concertation entre  son département et les femmes démunies et associations des femmes des communes I, II et IV du district de Bamako sur l’accord  pour la paix, la réconciliation et le dialogue social pour l’apaisement  de l’environnement social. Cette rencontre s’est étendue sur 3jours.

Traoré Oumou Touré presidente cafo association féminine

L’objectif de cette rencontre avait pour but de préciser, de réaffirmer l’importance du partenariat fécond entre le département et toutes les femmes du Mali sans exclusion aucune pour le développement du genre l’épanouissement de l’enfant et la promotion des valeurs positives familiales, de renforcer le partenariat entre le département et toutes les femmes, à tous les niveaux et partout dans le pays, de créer et maintenir la confiance entre les femmes et les hommes. Cette occasion a permis au chef du département de la promotion de l’enfant et de la famille de faire des dons d’un mottant de plus de 10millions aux femmes des dites communes. C’était entre autres des tonnes du riz, du sucre et du lait en poudre

Oumou Touré, ministre de la MPFEF, dans son allocution  dira qu’il est inadmissible que le terrorisme emprisonne  le cœur  de quelques  violents   pour semer la douleur  et la mort dans notre cour  ou chez le frère  voisin.  Pour elle, de manière  particulière avec force  toutes et tous  sans cesse qu’il ne peut exister aucune justification  à la violence « il nous faut  ensemble  main dans la main, la main  sur le cœur » a-t-elle affirmé.  Selon elle, il faut supprimer toute forme de violence  et veiller  ensemble  à ce  que  notre  pays  ne devient pas la proie  de tout projet fondé  sur la haine  de quelque bord  qu’elle soit . «travaillons pour la paix  ,  car le commandant de la paix  est profondément inscrit  dans toutes les cultures  maliennes  que nous représentons, le courage du dialogue  ce courage  nous donne  de l’espérance ». A-t-elle déclaré. Au  Mali  durant  les années  de crise car le dialogue était  absent qu’il  y a peu   de paix » a-t-elle ajouté.  En effet, la paix exige  un dialogue tenace  patience, fort et intelligent  pour lequel  rien  n’est perdu.

Le Ministre de la promotion de la femme de l’enfant  et de la famille  dira  que  le dialogue  peut  vaincre  la guerre  , le dialogue poursuit elle fait vivre  ensemble  des personnes   de différentes générations qui  s’ignorent  souvent, il fait vivre ensemble  des citoyens  de diverses  origines ethniques de convictions différentes.  Pour  elle,  le dialogue est la voie de la paix  parce qu’il favorise  l’entente,  l’harmonie,  la concorde  et la paix, «les femmes  sont appelées  à être  de véritables  personnes de dialogue  à œuvre  à la construction  de la paix  non comme  des intermédiaires mais comme d’authentique  médiatrice  parce que la médiatrice  ne garde  rien. » a-t-elle rappelé tout en poursuivant que chacune  et chacun des maliens  sont appelé à être une  artisane de paix qui unit au lieu de diviser. Elle dira ensuite que la fraternité contre le rempli doit être toujours  notre ambition le credo de notre volonté à faire avancer la paix et la réconciliation, à faire avancer le dialogue social, parce que la femme est au centre v de la construction  et de la reconstruction du tissu social 

Béchir Ben Haidara

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *