Opération Ami Kane : à quand l’indemnisation des victimes ?

L’Opération Ami Kane a fait couler beaucoup d’encre et salive. Les commerçants détaillants ont crié sur tous les toits qu’ils avaient perdu des biens… L’Etat avait jugé nécessaire de les indemniser. Mais rien n’a été fait, à ce jour.

sacko-aminata-kane-gouverneur-karim-keita-depute

Au début, la Chambre de commerce et d’industrie a initié l’établissement de listes de victimes. Un huissier avait même été commis. L’Assemblée nationale du Mali avait organisé des séances d’écoute.

Mais c’était pour endormir les détaillants. Aujourd’hui, même l’huissier, qui a été commis pour le recensement, a cessé de travailler, faute d’argent. Ce monsieur, par finir, était devenu indésirable dans les marchés.

Les détaillants, qui ont aussi sensibilisé leurs militantes et militants, voient aujourd’hui qu’ils ont été roulés dans la farine par les autorités, la Chambre de commerce et d’industrie et même par l’Assemblée nationale qui avaient donné des garanties quant à l’exécution correcte des doléances des détaillants.

Certains commerçants et détaillants pensent que c’est un vrai scandale que de faire dire au président de la  République des contre-vérités sur le recensement et l’indemnisation des déguerpis de l’Opération Ami Kane.

Tout le monde a entendu IBK, lors de son interview-bilan, dire que la Chambre de commerce et d’industrie est en train de prendre des dispositions pour régler la situation. Effectivement, la Commission ad’ hoc a été mise en place par la Chambre de commerce.

Cette Commission était présidée par Youssouf Bathily. Mais, le problème, c’est que la Commission était un grand coup de bluff visant à faire dormir les très fâchés.

Elle n’a duré que le temps de partager quelques sous aux membres, au nombre d’une cinquantaine. Soit la somme de 300 000 Fcfa chacun, payée par le président Bathily. Depuis, aucun recensement n’a été fait.

Ne parlons pas d’indemnisation des victimes ! Et pourtant, le ministre Empé s’était empressé à faire croire au président IBK que tout était sous contrôle. Et ce dernier est allé jusqu’à oser le dire dans son discours-bilan en citant nommément Bathily.

En réalité, ils n’ont fait que faire mentir le président. Aujourd’hui, les détaillants sont courroucés contre le gouvernement. Et le ministre met tout en œuvre pour que Koulouba ne sache pas ce qui s’est réellement passé.

Békaye DEMBELE

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *