OIF 2018: Bientôt un tête à tête IBK-Zégué

» A cœur vaillant, rien d’impossible  » disait Corneille. Zégué dit Moussa DIARRA – candidat au poste de SG de l’OIF – l’aura très bien compris. Si au départ sa candidature a été perçue par certaines personnes comme une « folie », la suite des événements démontre bien que Zégué dit Moussa DIARRA, malgré son jeune âge, est un homme aux idées rationnelles, et aux actions objectives.

Un vrai leader. Sa sérénité et sa détermination dans un parfait état « d’esprit imperturbable », pourraient bien finir par lui donner gain de cause au bout du challenge. Avec son flegme habituel reconnu en lui, et en vrai élève de la fameuse « école du caméléon » d’Amadou Hampâté Bah, il ne detourne jamais sa tête de ses objectifs, et ne se laisse point distraire par quoi que ce soit, venant de qui que ce soit et d’où que ce soit.
Les soutiens à sa candidature ne cessent de croître au fil des jours et des semaines, et cela dans plusieurs endroits de l’espace francophone, le Mali y compris.

Selon des sources (à la Presidence de la Republique à Koulouba) proches du dossier de sa demande de parrainage pour briguer le poste de SG de l’OIF, le Président IBK devrait dans les prochains jours à venir (entre fin juin et mi-juillet) le recevoir en audience. Qui sait ? Le déclic pour le parrainage de sa candidature par le gouvernement Malien pourrait bien être fait au cours de cet ultime tête à tête, entre le Président de la République du Mali Ibrahim Boubacar KEITA et Zégué dit Moussa DIARRA.
L’annonce, il y’a quelques jours, du soutien du Président Macron de la France à la Ministre Rwandaise des affaires étrangères, avait suscité un doute chez bon nombre d’observateurs, qui voyaient déjà, IBK soutenir également cette dernière, au détriment du digne et très valable fils de son pays, le Mali. Les choses pourraient changer.
L’élection du nouveau secrétaire général de l’organisation internationale de la francophonie aura lieu lors du XVIIè sommet de l’organisation, prévu les 11 et 12 octobre prochain à Erevan en Arménie.
Cependant une question pourrait bien intriguer bon nombre d’observateurs de l’évolution du dossier de candidature du jeune Zégué, en l’occurrence celle de savoir : Pourquoi IBK a t il attendu la veille des élections Présidentielles pour songer à accorder une audience à Zégué dit Moussa DIARRA ?
On se souvient encore que le jeune Zégué avait été on ne peut plus clair dès le départ en décembre 2017 :  » Je n’entrerai dans aucun deal politicien pour que ma candidature soit parrainée. Si elle doit être parrainée, qu’elle la soit sur la base de l’objectivité de mes visions, et convictions et du programme d’actions proposées, mais pas pour des raisons de jeux politiciens. »
Les potentiels candidats sont notamment pour le moment : la ministre Rwandaise des affaires étrangères Mme Louise Mushikiwambo, l’ancien Premier Ministre Béninois, Lionel Zinsou, et l’actuelle SG de l’organisation , Mme Michaelle JEAN. Sacrée audace du jeune Malien (Zégué dit Moussa DIARRA, plus jeune candidat de l’histoire pour l’OIF) à vouloir affronter ces grandes personnalités politiques, à seulement 25 hivernages. La jeunesse est- elle sur le point d’entamer à écrire une nouvelle page de l’histoire des organisations et institutions internationales ?

Kibili Demba DEMBELE

 

Source: figaromali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *