Office de développement rural de Sélingué (ODRS) : Le torchon brûle entre le syndicat et le DG depuis des mois !

Depuis des mois, le torchon brûle entre le Directeur général de l’Office de développement rural de Sélingué (ODRS), Hamidou Coulibaly, et le comité syndical du Syndicat national des producteurs (SYNAPRO) dirigé par Fadialan Keita. Immixtion dans les affaires syndicales, décisions unilatérales, mutations des leaders syndicaux, malversations financières, menaces contre les travailleurs ; tels sont les reproches faits à l’encontre du 1er responsable de l’ORDS qui a, à son tour, démenti ces informations et apporté des précisions.

 

Conflit entre syndicat et DG d’une part, bras de fer judiciaire entre les paysans, victimes de l’inondation de leurs parcelles au niveau du périmètre irrigué de Sélingué et le DG d’autre part. Voilà ce qui se passe à Sélingué. La tension va crescendo.

En effet, selon nos sources proches du comité syndical SYNAPRO de l’ODRS, le Directeur général, Hamidou Coulibaly, apprécié par tous les travailleurs à son arrivée, est devenue insupportable aujourd’hui. La même source indique que le DG a refusé de collaborer avec le syndicat.  « Depuis des mois, le DG a refusé de travailler avec le syndicat désigné lors de l’assemblée générale », nous informe notre source qui affirme que le DG, en connivence avec certains agents de l’ORDRS, a voulu dissoudre le comité syndical pour installer ceux qui lui sont favorables. « Il a dit aux gens qu’il a dissout notre comité syndical et mis en place un autre », nous révèle notre interlocuteur très remonté contre le DG, Hamidou Coulibaly.  Ce n’est pas tout, le DG aurait, aux dires de nos sources, menacé les chefs de service de destitution s’ils soutenaient le comité syndical. « Il a dit qu’il destituera tous les chefs de service qui soutiennent le syndicat et les remettra à la disposition de la Direction des ressources humaines (DRH) », nous a informés notre source.

Mutations arbitraires des membres du comité syndical de SYNAPRO de l’ODRS

Selon notre information, le DG a procédé aux mutations « arbitraires » des membres du comité syndical. Ces derniers temps, plusieurs agents de l’ODRS ont été mutés, parmi lesquels les deux barons du comité syndical, Fadialan Keita, le secrétaire général, qui a été muté jusque vers Yanfolila et son secrétaire administratif qui aurait aussi été muté. « Les règles syndicales interdisent à ce qu’un syndicaliste en fonction, soit muté », se plaint le syndicaliste que nous avons rencontré.

Le secrétaire général écarté du projet PRESA-DCI

Le PRESA-DCI est un projet de développement de l’ORDS. Le secrétaire général du comité syndical et le secrétaire adjoint aux revendications, Namory Keita, étaient dedans. Ces derniers temps, avec le bras de fer entre le DG et le syndicat, ils ont, selon nos informations, été enlevés du projet.  Leurs motos les ont été retirées aussi.

Bras de fer judiciaire entre le DG et les sinistrés

Notre source nous informe qu’un bras de fer oppose le DG aux sinistrés.  Sans trop de commentaires, le leader de l’association des sinistrés que nous avons joint, affirme qu’ils ont porté plainte contre le DG de l’ODRS pour être mis dans leurs droits après l’inondation de leurs parcelles. Selon un autre paysan que nous avons contacté au téléphone, sur les trois stations de pompage, c’est une seule qui est bonne. Les fonds réservés pour leurs réparations ont été, selon lui, bouffés.

Le démenti du DG Hamidou Coulibaly

Le Directeur général de l’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) a démenti, en bloc, tout ce qui lui est reproché quand nous lui avons rencontré. A chacun des points, il a apporté des précisions.

Sans tabou, Hamidou Coulibaly a fait la genèse de sa collaboration avec le comité syndical. Selon lui, dès son arrivée, il a rencontré le comité syndical qui lui a soumis ses doléances. « Le syndicat m’a soumis une doléance de 68 points. Certains n’ont rien avoir avec le syndicat », a-t-il laissé entendre. Il affirme que les problèmes de carburant, de prime, …qui faisaient objet de bras de fer entre le syndicat et l’Administration, ont été réglés. Parmi les réclamations contre-nature, le DG révèle que le syndicat lui a demandé de relever certains chefs de zone pour mettre leurs éléments. « Ils m’ont demandé de nommer Fadialan, le secrétaire général du syndicat comme Chef de l’administration et Seydou Bengaly à la place de chef de zone. Mais j’ai refusé, car je l’ai trouvé moins noble », a-t-il laissé entendre.

Pas de syndicat à l’ODRS

Le Directeur général de l’ODR va loin dans sa position. Il affirme que le comité syndical dirigé par Fadialan Keita n’est pas reconnu par le bureau national de SYNAPRO. « Raison pour laquelle, dit-il, je dis que je ne travaille plus avec ce syndicat dirigé par Fadialan Keita ». Ce n’est pas tout, des membres du syndicat ont, selon lui, osé lui manquer du respect jusque dans son bureau. Quant à la mutation de certains membres de ce syndicat, il affirme qu’il a muté des agents de l’ODRS et non des syndicalistes. « Cette mutation n’est nullement une sanction contre qui que ce soit. On mute les agents selon le besoin », a-t-il précisé. Les deux syndicalistes ont, à ses dires, eu de la promotion, car ils ont été nommés chefs secteurs.

L’affaire du PRESA-DCI, le DG s’explique

A ce niveau, selon les propos du DG, il a même violé la loi en faveur des syndicalistes. En effet, selon lui, le PRESA-DCI est un projet qui doit créer de l’emploi pour la jeunesse de Sélingué. Les jeunes de Sélingué devraient être recrutés comme animateurs et enquêteurs dans ce projet. « On avait besoin de 5 animateurs et 5 enquêteurs, tous devraient être les jeunes de Sélingué », affirme-t-il. Sur proposition du syndicat, ajoute le DG Hamidou Coulibaly, sur les 10 personnes, on a choisi 8 agents de l’ODRS et 2 jeunes du village. « Et sur les 8 agents de l’ODRS, il y a 4 membres », a-t-il laissé entendre. Là aussi, il reconnait avoir relevé le secrétaire général pour que la jeunesse de Sélingué soit mise dans son droit.

Du côté du bureau national du SYNAPRO, nous avons cherché à entrer en contact avec le secrétaire général en vain. Les autres syndicalistes envoyés à Sélingué pour la mise en place d’un nouveau comité syndical ont refusé de se prononcer. Par contre, ils ont affirmé être à Sélingué.

Parlant de son bras de fer avec les sinistrés, le DG affirme que des exonérations de 440 millions ont été faites sur les semences. Aussi, a-t-il annoncé l’arrivée de 25 tonnes de semences.

Nous y reviendrons !

Boureima Guindo

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *