Office Central des Stupéfiants: Plus de 05 tonnes de canabis, 170.372 comprimés de Tamadol saisis et incinérés

Les unités d’interventions de l’Office Central des Stupéfiants (OCS) ont au cours de l’année 2019 interpellé au total 196 personnes dont 176 nationaux et 20 étrangers. L’information a été donnée ce jeudi 21 Mai 2020 par le directeur de l’Office Central des Stupefiants ( OCS) le Magistrat colonel Adama Tounkara.

C’etait au cours de la traditionnelle conférence de presse avec les chefs de services du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile.
Aux dires du conférencier, le Magistrat Colonel Adama Tounkara, les unités d’interventions de l’Office Central des Stupefiants ( OCS) ont au cours de l’année 2019 mené des activités de surveillance soit sur la base de renseignement ou de ciblage. Ces activités ont abouti à des saisies de produits et l’interpellation de suspects de differentes nationalités de sexe et de catégories socio-professionnelles », a-t-il soutenu.
Et d’ajouter qu’au total 09 nationalités sont impliquées dans ce trafic. Il s’agit d’Angolais, de Beninois de Burkinabés, de Cap Verdiens, de Ghanéens, de Guinéens, d’Ivoiriens, de Tanzaniens et de Maliens.
Cette tribune d’échanges avec les hommes de medias a été une opportunite pour le Magistrat Colonel Adama Tounkara de faire le bilan de la coopération avec les partenaires.
A ce stade, il faut retenir que l’Office Central des Stupefiants (OCS) a intensifié la coopération sous-régionale avec les pays limitrophes pour pouvoir lutter efficacement contre le trafic international de drogue.
Le trafic des Stupéfiants est une activité criminelle transnationale qui touche plusieurs pays de la sous région. Pour faire face à cette pratique, l’Office Central des Stupéfiants (OCS) mène des activités de préventions et de sensibilisation en synergie d’action avec les acteurs de la société civile.
Plus de 05 tonnes de canabis, 170.372 comprimés de Tamadol ont été incinéré dans le cadre de cette campagne à Kati le 29 Juin 2019.
Pour ce qui concerne les perspectives de l’Office Central de Stupéfiants le conférencier dira quelles sont bonnes avec à la clé plusieurs projets entre autres : la construction du siège de l’OCS, la ratification de la convention MEDICRIME par le Mali.
La reforme des textes notamment la loi 01-078 du 18 Juillet 2001 pour intégrer les questions de prises en charge sanitaire des toxicodependants.

Mohamed Kanouté

Mali24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *