Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Nutrition et communication : World Vision engage les hommes de media

Informer et échanger avec les hommes de médias sur les approches de World Vision Mali, afin de les mobiliser autour des questions de plaidoyer, de nutrition et de communication dans le cadre de la santé maternelle et infantile tel est l’objectif de cette rencontre. Kené Mark Guindo en présence de Francine OBura et Enoké Sidibé, a au nom du directeur général de World Vision, procédé à l’ouverture de la cérémonie.

Satisfy World vision aide production

 

Une présence active aux côtés des populations du Mali
Il s’agissait avec la presse d’échanger sur la vision et les approches de World Vision sur toutes les questions de plaidoyer, de nutrition et de communication pour la promotion de la santé maternelle et infantile. Présentation et historique de World Vision en tant qu’ONG internationale chrétienne d’aide humanitaire et de développement œuvrant pour le bien être des personnes en particulier des enfants, l’approche plaidoyer de World Vision Mali, la campagne «Tous et chacun », présentation du budget, projection de film sur l’impact de la mortalité maternelle et néonatale ont été les points saillants de la rencontre. Des différentes interventions, les participants se sont rendu compte que World Vision est fondée en 1950 pour répondre aux besoins et la souffrance des victimes de la guerre de Corée, « World Vision est aujourd’hui un des organismes d’aide humanitaire les plus importants travaillant dans plus de cent pays à travers le monde ».

Selon les conférenciers, depuis juin 1982, World Vision intervient dans notre pays au niveau de cinq régions à savoir Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et le district de Bamako dans le cadre du programme multisectoriel. « Ce programme est reparti sur 10 districts sanitaires. Ces districts sont Diéma, Kolokani, Kati, Koutiala, Bla, San, Tominian, Bankass, Koro, et la commune VI du district de Bamako ». Selon Enoke Sidibé, en tant que partenaire du Mali, les interventions de World Vision s’étendent à la sécurité alimentaire, l’éducation, santé, l’eau, l’hyène et l’assainissement, la protection et le retour précoce dans le but d’atténuer l’impact de la crise sur les communautés. S‘agissant des enfants, poursuit-il, World Vision se focalise sur le bien-être de l’enfant. Les débats ont suscité beaucoup d’engouement chez les journalistes qui ont trouvé la journée enrichissante.

A noter qu’outre les journalistes, d’autres partenaires de World Vision à savoir : la direction nationale de la santé, Save the Children, et des responsables de la « Campagne tous et chacun » ont pris part à la journée de plaidoyer.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.