Nuit ORTM : LA BEAUTE AU SERVICE DES BONNES CAUSES

Initialement prévue pour le 21 novembre, la « Nuit ORTM », s’est finalement tenue vendredi dernier. Rappelons que l’événement avait reporté à la demande du ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication. Cette demande de report n’avait pas été du goût du Comité syndical de l’Office de la radiotélévision du Mali qui est l’initiateur de la « Nuit ». Le syndicat avait remis ça pour le 5 décembre et  déposé dans la foulée un préavis de grève. Au terme de négociations constructives, le département et le syndicat convinrent de la tenue de la « Nuit ORTM» le 5 décembre avec quelques aménagements dans le programme initial. C’est ce qui a été fait. Tout est donc bien qui finit bien.

      La « Nuit ORTM » qui consacre la plus belle femme du Mali a été organisée en partenariat avec la société de télécommunication Sotelma-Malitel. Pour l’occasion, de nombreux Bamakois avaient convergé vers le Centre international des conférences de Bamako. La cérémonie s’est déroulée en présence  du gouverneur du District de Bamako Hady Traoré, du directeur général de l’ORTM Bally Idrissa Sissoko,  du Secrétaire général du syndicat de l’ORTM, Abdourahamane Infa Touré.

Mbarta Wallet Abdoulaye Mariam Soumbounou mariam traore miss dauphine ortm belle fille femme

La « Nuit ORTM » était placée cette année sous le signe de la paix et la réconciliation nationale et de la lutte contre la maladie à virus Ebola. Douze postulantes étaient en lice : trois candidates issues de la présélection de Bamako, huit venant des régions et une de la diaspora malienne de France. Les membres du jury étaient au nombre de cinq. Il s’agit de Kardjigué Laïco Traoré, Safi Touré (coiffeuse), Amadou Traoré (gestionnaire), Toumani Diarra gérant de société et notre consoeur  Aminata Mariko.

 Les postulantes ont fait quatre passages sur la scène, habillées dans différentes tenues. Habillées par le styliste Mary Bintou, elles ont défilé en tenue traditionnelle à leur premier passage aux environs de 23 heures. Une quarantaine de minutes plus tard, elles  apparaissaient dans une chorégraphie conçue sur le thème de la paix et de la réconciliation nationale.  La troisième sortie se fit en tenue de ville. Au moment le plus attendu, c’est-à-dire la séquence où elles devaient s’adresser au public, les postulantes étaient habillées en tenues de soirée offertes par le centre Maridjè Niaré de coupe et couture.

Après délibération, la candidate qui portait le numéro 4, Mariam Traoré (la miss de Koulikoro) a été sacrée miss ORTM 2015 avec un total de points de 250.75.  Etudiante en 5èmeannée de droit fiscal, elle a 22 ans et mesure 1m 72 pour 52 kg.  Elle a également reçu le prix de l’éloquence offert par le directeur général de l’ORTM Bally Idrissa Sissoko, doté de 250 000 Fcfa.

 La deuxième 1ère dauphine est la candidate qui portait le numéro 11. Il s’agit de Mariam Soumbounou miss Bamako avec point de 234.50 points. Egalement étudiante, elle est âgée  de 20 ans.

Le choix des membres du jury est tombé sur Mbarta Wallet Abdoulaye comme deuxième dauphine avec 224.75 points. La miss Ségou est élève en classe terminale au lycée. Elle est âgée de 18 ans.

Le prix de la meilleure tenue traditionnelle a été remis à la représentante de la diaspora malienne en France. Etudiante en psychologie Mariam Dabo a 19 ans.

La nouvelle reine de  beauté du Mali a reçu un chèque de deux millions de Fcfa. La première dauphine et la deuxième ont reçu respectivement un million et demi et un million de Fcfa. D’autres cadeaux ont été offerts par les sponsors  notamment la Sotelma-Malitel, la Société Draméra et frère (SODRAF), le centre de couture Maridjè Niaré, Universelle beauté, et « Miss jeune ».

Miss ORTM 2015 portera le  titre d’ambassadeur pour la paix et la réconciliation. La première dauphine portera le flambeau la lutte contre de la maladie à virus Ebola. La deuxième dauphine  se dédiera à la promotion de la femme.

 Aminata. Dindi. SISSOKO

SOURCE / ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.