NIORO DU SAHEL : Le chérif veut faire ‘‘souffrir un peu’’ la population

Du moins c’est ce que rapportent des sources concordantes  concernant  la hausse des prix des produits  de première nécessité à Nioro du Sahel, le fief du Cherif  Bouyé Haidara.  Par ce geste, dit on,   le chérif veut faire ‘‘souffrir un peu’’ la population, histoire  de les prouver quel est son poids socioéconomique dans la localité.

Depuis l’épisode de l’élection présidentielle, rien ne va plus entre Nioro et Bamako. Là-bas, à Nioro du Sahel, le maitre des lieux a fermé ses commerces occasionnant une hausse des prix des denrées alimentaires : Le sac de lait qui était de 45 000 Fcfa, y est désormais vendu à 65.000 Fcfa. 21.000 Fcfa pour le sac du sucre qui était autrefois donné à 16.000 Fcfa.

Djibi Samaké

 

La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *