Nina: satané bazar de fourbi de trucs

Le twitman national a observé une pause dans son marathon sur les berges du fleuve Joliba pour applaudir le Peul pour son initiative salutaire, en tout cas très spectaculaire avec un zeste de populisme : ‘’l’initiative du Gouvernement pour faciliter l’accès des Maliens à la carte NINA, notamment nos compatriotes de la diaspora qui souffrent le martyre du fait des problèmes de papier.

Félicitation et encouragement aux autorités, notamment les Ministres en charge de l’administration territoriale et des Maliens de l’extérieur. Bientôt, chaque Malien pourra avoir son récépissé NINA par internet et chaque Malien de l’extérieur pourra choisir son identité et disposer rapidement de la pièce y référant’’. Tonnerre de Bres ! On dirait que l’initiative du Gouvernement fait prendre des initiatives au Twitman national qui mélange les torchons et les serviettes sur l’identité des Maliens de l’extérieur. Ou bien tellement inspiré qu’il divague. Parce que choisir son identité, c’est quand même un business compliqué dans lequel ne va pas se mélanger le Peulh. En version facile, ça voudrait dire que si ton père et ta mère ont décidé de t’appeler Mamadou TRAORE, toi, à la faveur des facilités accordées pour l’obtention de la Carte NINA, tu peux décréter de t’appeler désormais Gaston DIARRA. Pour les ‘’djèguès’’, Bourama pourrait décider de s’appeler désormais Louise ou Fanta. Si l’identité est ce qui permet de différencier sans confusion possible, une personne, un animal ou une autre chose, le nom de famille, le prénom, le sexe, le nom du père et de la mère en sont des éléments constitutifs. Or, en suivant l’inspiration du Twitman, les facilités du Peulh permettront de balancer tout ça et de faire new-look. Bigre ! Cela ferait une espèce de satané bazar de fourbi de trucs.

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *