NGOUNGOUNOU KAN (LES POTINS DE LA RUE): CARNAGE à GAO: Une marche de soutien et de reconnaissance aux forces armées

Le samedi  21 janvier 2017, l’ensemble de la classe politique du Mali, majorité comme opposition, s’est retrouvée lors du grand rassemblement  contre le terrorisme et pour la paix au Mali.

Attentat suicide terroriste kamikaze Kidal gao tombouctou soldats militaire fama pompier protection civile

Mais à la grande surprise générale, le chef d’Etat n’était pas aux côtés des Maliens pour magnifier leur soutien et reconnaissance à nos forces armées. Ni le président du Mali, ni aucun chef d’Etat africain n’a pris part à la marche. Un adage dit que comparaison n’est pas raison, mais il faut souvent comparairer pour avoir raison. Quant à l’attentat terroriste contre « Charlie Hebdo » le 7 janvier 2015 qui a fait onze morts, nombreux des chefs d’Etat africains ont répondu président à la marche. Le Mali vient d’être frappé par les mêmes terroristes qui ont fait au moins soixante dix morts. Une marche  républicaine a été organisée à cette occasion, mais aucun chef d’Etat n’a pris part à la marche, même pas IBK.

Question: C’est vrai que le Président  était à Gao au cheves des blessés et pour partager la douleur des parents des victimes, mais pourquoi il n’a-t-il pas pris part à la marche ? Ngounngoun Kan nous dit qu’il devrait être dans la première ligne de la marche. Est-ce que la présence du Président n’était pas plus importante  dans la marche ? Où les organisateurs de la marche ont oublié de demander la présence du chef de l’Etat ?

La rue

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.