MULTIPLICATION DES CAS DE DÉCÈS AU 3ÈME PONT DE BAMAKO : LES FETICHEURS POINTENT DU DOIGT LE DJINN ‘’ALHARIOU KARIOU KHAHILOU DE SOUTADOUNOU, FILS DE SAMA-ROUSSI’’

Dans la pratique  traditionnelle  africaine, les esprits sont partout, vivent avec les populations et décident du sort des uns et des autres dans la plupart des cas. ‘’ Ce n’est pas fortuit’’, a-t-on l’habitude d’entendre  lorsque des faits   dépassant souvent l’entendement  se produisent.

 

Aussi depuis quelques jours,    des cas de suicide sont  déclarés au niveau du 3ème  pont de Bamako.  L’endroit réputé habité  par des djinns  enregistre chaque année des morts   par noyade.    À l’annonce de la plongée accidentelle  d’une voiture  dans les eaux du fleuve hier  mardi  aux environs de 9  heures,   les personnes  qui ne  comprennent plus   ces  cas de morts en si peu de temps attribuent  la responsabilité des faits à la  colère des Djinns. Ainsi selon un féticheur c’est : « Alhariou Kariou Khahilou de Soutadounou, qui est le   chef des  djinn qui en est responsable. »   Il  est selon lui, ‘ « fâché depuis  la construction du 3ème pont en ce sens qu’il  a été bousculé  dans sa quiétude. » Le Djinn en question  serait le fils de Sama-Roussi, le premier Djinn à s’installer à  SItadounou et  qui ne serait plus de ce monde.    À noter que   se prétendant  promoteurs ou amis,  des djinns sont toujours devant  le fleuve pour  recueillir les offrandes.

 Par Mahamane TOURE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *