Mopti : NAISSANCE D’UNE INTER-COLLECTIVITE

Le cercle de Mopti vient de se doter d’une inter-collectivité dénommée « Jam Wari E. Diwal Motti » qui se veut un instrument stratégique de soutien au développement économique local.  L’information officielle du démarrage des activités de cette structure fédératrice a été donnée aux acteurs à la faveur d’une rencontre tenue, le 17 novembre dernier, dans la salle de réunion du Conseil de cercle de Mopti.

marche centre commercial ville mopti
L’inter collectivité Jam Wari E. Diwal Motti regroupe les 7 communes rurales de Dialloubé, Fatoma, Konna, Korombana, Ouroubé-Doudé, Socoura et le conseil de cercle de Mopti. Elle a pour mission de créer une synergie d’action pour la réalisation de projets structurants au profit des populations de plusieurs collectivités.
Elle est chargée de fournir aux collectivités membres une assistance générale à l’exercice de la maitrise d’ouvrage du développement dans les domaines de la préparation des budgets et comptes, appui à la mobilisation des compétences, le renforcement des capacités des élus et l’information des collectivités. Dans le cadre de l’ingénierie des projets/programmes, elle met en œuvre des activités inscrites dans son plan d’actions dans le domaine de ses compétences, entre autres, la protection de l’environnement, les aménagements hydro-agricoles et halieutiques et la réalisation d’infrastructures socio économiques.
La création de l’inter collectivité Jam Wari E. Diwal Motti s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de soutien aux économies locales du Delta intérieur du Niger (PSEL-Delta), financé par la Direction du développement et de la coopération Suisse (DDC) au Mali et exécuté par le consortium d’ONG (Helvetas Swiss Inter-coopération/AFAR). Ce programme a pour objectif de contribuer à la sécurité alimentaire et au développement économique durable de sa zone d’intervention, à travers la valorisation des potentialités propres de chaque entité.
La rencontre d’information a aussi été mise à profit par les acteurs pour échanger sur le plan d’actions 2017 de l’inter-collectivité axé sur 4 projets fédérateurs : la réhabilitation de l’abattoir régional de Mopti, le schéma pastoral du cercle, l’aménagement de la mare de Dowa, dans la commune rurale de Fatoma, et l’implantation d’une unité de transformation et de conservation de poisson à Sendégué, chef lieu de la commune de Ourbé-Doudé. Le budget primitif de 2017 adopté par la session est de 213 millions de Fcfa sur lesquels un peu plus de 85 millions sont réservés au fonctionnement et 128 millions aux investissements.
La mise en place des inter-collectivités et leur appui dans le cadre du PSEL-Delta est une contribution de la coopération suisse visant à répondre aux défis structurels auxquels ne peut faire face une seule collectivté.  Il s’agit aussi de créer des opportunités favorables au développement durable, a indiqué Amadou Traoré, conseiller en décentralisation et renforcement des Organisations paysannes (OP) de l’ONG Helvetas Swiss Inter-coopération/AFAR. Il a invité les responsables de la structure à inciter les autres partenaires techniques et financier à intégrer le processus de complémentarité nécessaire pour assurer le bien-être des communautés.
Le président de  l’inter collectivité Jam Wari E. Diwal Motti et président du Conseil de cercle de Mopti, Moussa Allaye Cissé, a remercié la DDC et les ONG partenaires de mise en œuvre (Helvetas, Swiss Intercoopération, AFAR) pour l’implication du cercle de Mopti dans ce programme innovant dont l’objectif est de renforcer les collectivités en leur permettant de fournir des services de qualité aux populations. Cette rencontre regroupé les maires des communes concernées.
D.COULIBALY
AMAP/Mopti

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *