Mois de Ramadan : le marché national bien approvisionné

Les stocks nationaux (riz, sucre, huile alimentaire, farine et lait en poudre) sont largement suffisants pour couvrir, voire dépasser le mois de Ramadan. C’est ce qui ressort de la visite effectuée par le directeur national du commerce et de la concurrence, Modibo Keïta, le mercredi 3 juin 2015, au magasin de stock du Grand grenier des céréales du Mali (Gdcm) à Sotuba et à la société Mamadou Diarra à la zone industrielle.

occupation illégale anarchique ville kayes marche vendeurs acheteur commercant

L’objectif de cette visite de terrain était de s’enquérir de l’état de disponibilité des produits de première nécessité en cette veille du mois de Ramadan. En effet, les prix des produits de première nécessité appliqués cette année sont raisonnables par rapport à ceux pratiqués à la même période, l’année dernière.

En ce qui concerne le sucre, le stock sur le territoire est de 105.492 tonnes ; ce qui représente 228 jours de consommation. Son prix au détail varie entre 400 et 450 Fcfa. Cette année, le gouvernement a pris une nouvelle mesure : taxer la tonne du sucre importée à 165.000 Fcfa, au lieu de sa valeur réelle de 255.000 Fcfa.

Pour le riz, le stock disponible est de 44.570 tonnes. Le prix varie entre 300 et 350Fcfa le kilo pour le riz importé et entre 350 et 450 Fcfa le kilo pour  le  riz  local. Pour le riz importé, au lieu de taxer à 265.000 Fcfa la tonne, le gouvernement a baissé les taxes à 165.000 Fcfa. Le taux de couverture est de 19 jours, sans compter les stocks qui sont dans les ports.

En ce qui concerne l’huile alimentaire, le Mali a aujourd’hui sur le marché national 25.434 tonnes et elle est vendue entre 600 et 800Fcfa le litre, avec un taux de couverture de 94 jours.

Quant à la farine de blé, le stock national est de 6.128 tonnes dont le kilo est vendu à 2500Fcfa avec un taux de couverture de 52 jours. Pour le lait en poudre, on enregistre sur le marché national 4.076 tonnes et le kilo est vendu entre 2500 et 3000Fcfa avec un taux de couverture de 53 jours.

Selon le directeur national du commerce et de la concurrence, Modibo Keïta, toutes ces mesures prises par le gouvernement doivent contribuer à réduire les prix de vente et soulager les dépenses des consommateurs. Le Pdg du Gdcm, Modibo Keïta, a rassuré que les Maliens vont passer le mois de Ramadan dans la quiétude totale. Il a souligné qu’il dispose dans son magasin de plus de 40.000 tonnes de sucre et 20.000 tonnes de riz. Selon lui, ses produits, ajoutés à ceux d’autres commerçants, sont suffisants pour couvrir voire dépasser le mois de Ramadan.

Quant à Cheick Oumar Diarra, directeur général de la société Mamadou Diarra, il a indiqué qu’il dispose de beaucoup de stocks de sucre et de riz au niveau de son magasin et que bien d’autres sont aussi en cours de route. «Il n’y aura pas de rupture sur le marché. Nous approvisionnons la ville Bamako, Kayes, San Koutiala, Ségou et Sikasso en riz et sucre», a-t-il déclaré.

Diango COULIBALY

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.