Mois de la solidarité: IBK chez la doyenne de Bamako

Octobre, mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion dédiée aux personnes âgées dans notre pays. Dans ce cadre, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a effectué une visite chez la doyenne de Bamako en la personne de Mme Sangaré Kadia Togola.

ibrahim boubacar keita president malien chef etat visite mois solidarite exclusion personne agee doyenne

Cette visite du président de la République intervient dans la deuxième semaine des activités de la 20ième édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion.

La doyenne, âgée de 124 ans, habite à Djikoroni Para en Commune IV du District de Bamako. Elle est mère de huit enfants dont trois sont vivants.  La native de Tiencounko (cercle de Bougouni) est grand-mère et arrière-grand-mère.

C’est de blanc vêtue, entourée de ses trois filles, de parents, de proches, d’amis et de voisins, que Mme Sangaré Kadia Togola a accueilli le président de la République, accompagné d’une forte délégation. L’entretien du président avec la doyenne a duré environ une dizaine de minute.

Tout d’abord, le président IBK a tenu à être informé sur l’état de santé de la plus vieille de Bamako avant de recenser ses besoins.

Ainsi, le président a été informé qu’elle est victime quelque fois d’hémorragie du nez et qu’elle n’entend que d’une seule oreille.

Mme Sangaré Kadia Togola souffre aussi d’inflammation des pieds et des céphalées. Diabétique et hypertendue, elle ne consomme ni sucre, ni sel.

Pour ses besoins, la doyenne a parlé au président de la République du plafond de sa chambre qui doit être refait, d’un matelas et de ventilateurs.

Le président s’est réjoui de l’état de santé de la doyenne, qui, malgré tout reste stable. Il a émis le vœu que l’ancienne soit au rendez-vous l’année prochaine.

Toutefois, IBK a apprécié l’initiative du mois de la solidarité au Mali.

Selon lui, la solidarité est une valeur cardinale de notre pays et à travers ce mois de faire un rappel de cette valeur ancrée dans notre société.

Cette 20ième édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, dira le président IBK, offre l’occasion de promouvoir la paix, la réconciliation et le vivre ensemble. Des valeurs qui ont été sérieusement mises en cause lors de la crise sécuritaire dans notre pays.

L’hôte de la doyenne a fait de cadeaux avant de prendre congé d’elle. Il lui a remis au nom du Mali, un bélier, une couverture, une moustiquaire imprégnée, des noix de cola et une enveloppe symbolique.

La doyenne à son tour de faire des bénédictions pour le Mali et le retour de la paix dans notre pays.

 

Amara Bathily

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *