Mobilisation sociale en faveur de la sécurité: le Président du CESC à l’honneur au Faso !

Sur invitation du Conseil Economique et Social du Burkina Faso, une délégation du Conseil Economique, Social et Culturel du Mali, conduite par son Président, Docteur Boulkassoum Haïadra, a pris part aux travaux du Forum sur la mobilisation sociale en faveur de la sécurité dans l’espace G5 Sahel, cas de l’expérience malienne.

boulkassoum haidara rpm president conseil economique social culturel cesc

Ledit Forum s’est tenu du 31 juillet au 2 août à Bobo Dioulasso.

Le Président du CESC a livré une communication sur l’expérience malienne pour la mobilisation sociale en faveur de la sécurité. À travers ladite communication, Dr Haïdara, a présenté la situation sécuritaire dans la bande sahélo-Saharienne ainsi que les facteurs qui favorisent l’enrôlement des jeunes par les groupes terroristes parmi lesquels on peut citer les disparités économiques et particulièrement le spectre du chômage qui frappe un nombre important de la branche juvénile et qui offre, selon lui, le terreau fertile au terrorisme.
Le Président du CESC, a rappelé la forte volonté politique du Président de la République du Mali, SE Ibrahim Boubacar Keita, à travers notamment l’élaboration de la politique nationale de lutte contre le terrorisme. Il a aussi esquissé quelques actions concrètes pour la mobilisation sociale qui sont, entre autres : l’organisation de séries de formations des professionnels en communication pour le traitement des messages extrémistes dans les médias et sur les réseaux sociaux ; la création d’un climat de confiance entre les autorités et les communautés pour une meilleure collaboration, en termes de renseignements utiles et d’éléments de langage.
En marge des travaux du forum, le Président du Conseil et sa délégation ont été reçus par le Président du Burkina Fasso, SE, Roch Marc Christian Kaboré. L’audience a porté sur l’excellente qualité des liens de fraternité entre les deux peuples et la situation sécuritaire dans la bande sahélo-Saharienne.
Dr Boulkasoum Haïdara a par ailleurs rendu une visite de courtoisie à l’Ambassade du Mali au Burkina Faso et il a rencontré également la colonie des Maliens à travers le Conseil de base de nos compatriotes résidants au pays des Hommes Intègres. Au menu de cette rencontre, les difficultés auxquelles les Maliens établis au Burkina -Faso sont confrontés dont les désagréments qu’ils rencontrent souvent aux frontières, la nécessité de l’ouverture d’un Consulat du Mali à Bobo-Dioulasso.
Les questions brûlantes de l’heure, notamment la révision constitutionnelle ont été passées en revue.

Baba Bourahima Cissé
C-COM

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *