Mise en œuvre du Programme de Gouvernance Locale Redevable à Goundam: Amélioration de la gestion des affaires publiques locales et contribuer au développement des services sociaux de base

L’Association Malienne pour la Survie au Sahel (AMSS) a procédé, dimanche, 24 décembre au centre multifonctionnel de Goundam, au lancement du Programme Gouvernance Locale Redevable (P-GLR). Financé à hauteur de 16, 77 millions d’£ par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas et mis en œuvre par un consortium de 3 ONG néerlandaises (ICCO, Oxfam et SNV), avec 14 partenaires locaux (ONG et Cabinets locaux) dans les régions de Tombouctou, Ségou, Mopti, Gao et Ménaka, le P-GLR s’est fixé comme objectifs de favoriser des pratiques citoyennes appropriées face à la situation de crise multidimensionnelle du Mali à travers le renforcement des capacités de 3960 Jeunes leaders engagés pour une meilleure gouvernance de leur commune et de ses services publics (santé, éducation et eau potable). Ce programme interviendra dans 28 communes de la région de Tombouctou dont 4 dans le cercle de Goundam.

C’est le 1er adjoint au préfet du cercle M. Famory Kamissoko qui a présidé la cérémonie de lancement dudit programme en présence du président du Conseil de cercle M. Talfi Ag Hamma, du 3ème  adjoint au maire M. Youssouf Dicko, du coordinateur du projet M. Elhadj Dembélé, de la notabilité et plusieurs chefs services techniques et organisations de jeunes.

Depuis 2012, le Mali traverse une crise sécuritaire sans précédent avec des conséquences drastiques sur le plan social, humain et économiques sur les populations et les institutions du pays dont l’ampleur aurait suscité une analyse de ses causes profondes afin d’offrir une opportunité de refondation du pays axée sur le vivre ensemble dans un avenir apaisé et constructif à travers l’implication des jeunes. C’est dans ce contexte que s’inscrit le Programme Gouvernance Locale Redevable. Financé à hauteur de 16, 77 millions d’£ par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas et mis en œuvre par un consortium de 3 ONG néerlandaises (ICCO, Oxfam et SNV), avec 14 partenaires locaux (ONG et Cabinets locaux) dans les régions de Tombouctou, Ségou, Mopti, Gao et Ménaka et s’étend sur une période de 6 ans (2015-2020). Il s’agirait à travers le PGLR de contribuer au développement d’un mouvement des jeunes citoyens engagés pour une meilleure gouvernance de leur commune et de ses services publics (santé, éducation et eau potable) dans 180 communes des régions d’intervention respectives à travers le renforcement de 3960 jeunes leaders qui devraient mettre en œuvre des initiatives axées sur une pratique citoyenne de gouvernance, de recevabilité, de médiation culturelle et sportive et d’apaisement des conflits en collaboration avec les élites locales.

C’est à travers l’Association Malienne pour la Survie au Sahel (AMSS) que l’ONG ICCO entend mettre le PGLR en œuvre dans 28 communes de la région de Tombouctou dont 4 dans le cercle de Goundam où son lancement dimanche dernier. Les autorités administratives et municipales ont chaleureusement salué l’initiative et remercié l’ONG AMSS pour différents programmes au bénéfice des populations malgré l’insécurité qui y sévit. Selon le Président du conseil de cercle M.Talfi Ag Hamma, la démocratie ne pourrait pas aller sans la gouvernance dont la réussite passe par l’engagement des jeunes et de la population dans son ensemble d’avoir la capacité de suivre l’avancement des activités au niveau des communes. «Un projet qui vient réveiller nos consciences pour nous amener à suivre les différentes activités qui se passent à notre niveau, on ne peut que saluer les saluer parce que c’est un projet qui va dans l’amélioration et le développement des choses et un meilleur avenir pour nous et les populations», a-t-il affirmé. Et au représentant du préfet M. Kamissoko de renchérir que ce programme vient renforcer le lot existant pour renforcer la cohésion sociale et la conscientisation de la jeunesse du cercle de Goundam. Au nom de l’administration, il a remercié l’AMSS pour l’exécution satisfaisante de ses projets au service des populations du cercle de Goundam.

Le pilotage de ce programme est assuré par les membres du Consortium (SNV, ICCO, OXFAM) et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas appuyés par un Conseil Consultatif National de haut niveau regroupant les ministères impliqués dont le Ministère de la Construction citoyenne, l’Assemblée Nationale, le Haut Conseil des Collectivités, les représentants des Collectivités, les représentants des Jeunes Leaders des 4 régions d’intervention.

Par Almoudou Mahamane Bangou 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *