Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale: Le personnel en grève de 72 heures

Le Bureau central du Syndicat libre des Travailleurs des Affaires Etrangères (SYLTAE) a décidé de reconduire son mot d’ordre de grève de 72 heures, depuis hier lundi 18 mars jusqu’au mercredi 20 mars. Selon le Bureau central, cette grève fait suite à la non-satisfaction des doléances consignées dans le procès-verbal en date du 7 décembre 2018.

 

Aux termes dudit procès-verbal de conciliation qui, faut-il Ie rappeler, est intervenu en application du Protocole d’Accord signé le 17 juillet 2017, le gouvernement s’est engagé à faire examiner les différents textes, en l’occurrence le projet de Statut du Corps diplomatique de la République du Mali et le Décret n°05-0464/P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice du personnels occupant certains emplois dans les Missions diplomatiques et Consulaires, en corrigeant les inégalités salariales criardes entre la zone du F CFA et les autres zones, dans un délai de trois mois.

A l’expiration de ce délai et en dépit des multiples démarches entreprises auprès de l’administration en charge des Affaires Etrangères, le Bureau central du SYLTAE n’a reçu, à ce jour, aucune information sur l’évolution de l’examen desdits textes.

Fort de ce constat, le SYLTAE décide de reconduire son mot d’ordre de grève de 72 heures, du lundi 18 au mercredi 20 mars 2019.

Convaincu du bien-fondé de ses revendications, le Bureau central du SYLTAE, tout en restant ouvert au dialogue, est déterminé à mener toutes actions nécessaires pour la satisfaction totale de ses doléances.

Par ailleurs, le SYLTAE informe l’ensemble de ses militants que, compte tenu de la spécificité du Département et de la bonne réussite des actions, le service minimum sera assuré au département central.

B D

L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *