Mémorandum sur l’organisation d`élections crédibles et paisibles au Mali : 12 points de revendications

A Son Excellence Monsieur l`Ambassadeur, Représentant Permanent de la République du Mali auprès des Nations Unies, Issa Konfourou,  Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur,    La situation socio-économique actuelle au Mali est très inquiétante. La tension sociale est tendue. L`économie est à l’arrêt.  Le Mali « un et indivisible » que nous continuons à porter au cœur devient de plus en plus un rêve pour nos compatriotes de l’intérieur et de l`extérieur. Les difficultés liées à la mise en œuvre de l’accord de paix, mal initié et mal négocié, ont abouti à l’insécurité généralisée sur toute l`étendue du territoire malien. Bref, le pays est au bord de l`implosion.

Les échéances électorales de 2018 paraissent celles des plus attendues parmi toutes les élections qui se sont déroulées au Mali de 1992 à nos jours. Les enjeux sont énormes. L`existence et la continuité de notre chère nation dépendent de la bonne organisation des échéances électorales de 2018.

Par conséquent, nous, Alternance 2018 FASO-KANU basée à New York et composée d’organisations de la société et plusieurs partis politiques de l’opposition, venons présenter à vous et au gouvernement du Mali, nos doléances constituées de douze points de revendication pour prise en compte afin d’éviter une crise postélectorale sans précédent au Mali :

Maintenir la date des élections présidentielles comme prévu.

Permettre à tous les citoyens maliens, en âge de voter et jouissant de leurs droits civiques, d`avoir leur carte d`électeur (Carte Nina où Biométrique) dans le plus bref délai.

Demander l`implication des Nations Unies dans l`organisation et la certification des résultats des élections présidentielles de Juillet 2018.

Rendre public le fichier électoral afin que le nombre d’électeurs soit connu par tous.

Rendre public le nombre de bureaux de vote et les sites de vote de chaque localité à l’intérieur et à l’extérieur.

Permettre la participation et l’implication de la société civile dans l’organisation des élections.

Ouvrir les bureaux de vote dans les localités où il y’a une forte concentration de la communauté malienne afin de permettre une participation massive des maliens de la diaspora au choix du prochain Président de la République du Mali.

Faire du débat présidentiel entre les candidats aux élections une obligation et non une option.

Reconstituer la Commission Légale Accès aux Médias d`Etat dans un bref délai pour une répartition équitable des sièges entre l’opposition, la majorité et la société civile.

Garantir l`impartialité et l`indépendance de l`ORTM dans la diffusion des informations politiques, économiques, sociales, et culturelles.

  1. Expliquer les raisons de la suspension des activités des démembrements de la CENI à l’extérieur du Mali depuis Décembre 2017, et procéder dans le plus bref délai au redémarrage des activités de la CENI dans ces localités concernées.

Garantir l’organisation d’élections crédibles et transparentes sur toute l`étendue du territoire Malien.

En vous  souhaitant bonne réception de ce mémorandum, nous vous prions d`agréer, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur, l`expression de nos remerciements anticipés et de nos sentiments les plus respectueux.    Très cordialement,

 

 Mercredi 09 Mai 2018

3211 PARK AVENUE, 20

Bronx, NY 10451

Le bureau de la Coordination de L’ALTERNANCE 2018-FASO KANU

Souleymane Koma Coordinateur  Tel : 267-397-2287

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *