Meeting de soutien de la société civile aux Forces armées maliennes

Bamako, 09 novembre (AMAP) Des organisations faîtières de la société civile malienne ont organisé, vendredi, au monument de l’Indépendance, un meeting pour rendre hommage et soutenir l’Armée nationale, suite à l’attaque terroriste qui a, la semaine dernière, fait plus d’une cinquantaine de morts dans les rangs des Forces armées maliennes (FAMa) à Indelimane, dans le Cercle d’Ansongo.

Aux environs de 15 heures que les abords du monument de l’Indépendance ont été pris d’assaut par une foule immense. C’est, en effet, ce lieu emblématique qui a servi de point de convergence pour des centaines de personnes venues de plusieurs quartiers de Bamako et environs. Objectif : Soutenir les forces de défense maliennes. Sur place, l’on pouvait lire sur les pancartes et les banderoles, au milieu de cette marrée humaine, des slogans comme « Vive le Mali, vive les FAMa, le peuple tout entier est avec vous », « Hommage aux FAMa ». Certaines personnes, tenant le drapeau national, n’arrêtaient pas de scander des propos hostiles à la France et à la Mission multidimensionnelle et intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Le président des organisations faitières de la société civile, Mansour Cissé, a indiqué que le but du meeting est de dire au peuple malien que les initiateurs du meeting sont unis derrière l’Armée nationale. « Nous comptons aider l’Armée par cette mobilisation. C’est une manière de montrer que nous sommes derrière nos militaires, nuit et jour, 24h/24, pour que la population malienne et l’opinion internationale puissent le comprendre », a-t-il déclaré.

Et M. Cissé de marteler que les populations maliennes sont frustrées de voir tant de morts dans les rangs de nos Forces armées. Il a, ensuite, invité le gouvernement « à traquer ces bandits qui sont à l’origine de ces crimes ignominieux et de les faire traduire en  justice ».

« Cet après midi, il y avait un sentiment de réveil de patriotisme. Malgré la température et le soleil, les gens étaient là et il suffisait de dire Mali, vive Mali, vive l’Armée pour que les gens se sentent en extase », s’est, pour sa part, réjoui le président de la commission d’organisation du meeting, Mamadou Sidibé.

Subitement, les esprits s’échauffant quelque peu, ce meeting s’est transformé en une marche de protestation. Cette marche improvisée s’est terminée devant l’ambassade de France où, des  jeunes hostiles à la présence des forces étrangères au Mali,  ont exprimé leur mécontentement sous le regard vigilant des forces de sécurité.

Les éléments de la police et de la garde nationale ont encadré le meeting et il n’y a eut Il aucun débordement.

ABD/MD (AMAP)         

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *