Marché des fournitures scolaires: les clients se font désirer

À moins d’une semaine de la rentrée des classes, prévue pour ce lundi 02 octobre 2017, les clients ne se bousculent pas toujours devant les vendeurs de fournitures scolaires.

fourniture scolaire

En prélude de l’événement, notre équipe de reportage a recueilli les avis de quelques vendeurs et parents d’élèves au marché Dibida, à Bamako-Coura.

Moussa Keita, vendeur de fournitures scolaires :
Il n’y a pas assez de clients
Pour le moment, les clients ne se bousculent pas d’abord. Je pense que les gens attendent la dernière minute pour venir acheter. Car même avec la crise, il faut reconnaitre que l’achat de ces fournitures est aussi une obligation pour chaque parent. Je me rappelle qu’il 2 ans, il y avait plus de clients en cette même période que maintenant. Il y a aussi un facteur non moins négligeable qui peut aussi expliquer cette morosité sur le marché des fournitures scolaires, à savoir la fête de l’Aïd-el-Kebir qui a été célébrée il y a moins d’un mois. J’espère que les choses sérieuses vont commencer dans deux ou trois jours de la rentrée scolaire.

Mamadou Touré vendeur de fournitures scolaires :
L’année dernière était mieux que cette année
Je pense que l’année dernière, à la même période, les clients se bousculaient plus. En tant que commerçants, nous osons espérer que les jours à venir seront meilleurs. Généralement, les Maliens attendent toujours la dernière minute pour s’intéresser aux choses.

Fatoumata Dembélé, cliente : « les prix sont abordables
Je suis venue acheter les fournitures de mes enfants pour la rentrée scolaire. Pour le moment, je suis en train de voir les différents prix pratiqués avant de faire mes achats. Dans l’ensemble, je pense, cette année que les prix sont abordables.

Siaka Sidibé, vendeur d’habits :
Le marché de l’habillement n’est pas une priorité maintenant
Bon, maintenant, les gens sont préoccupés plus que pour les fournitures scolaires que pour les habits. Nous venons d’une fête déjà, donc l’habillement n’est pas une priorité pour les parents, en cette veille de la rentrée des classes.
À chaque catégorie de vendeur sa période de vente culminante. Pour nous, c’est pendant les fêtes : Tabaski, saint Silvestre… maintenant, c’est la rentrée des classes, donc, c’est le moment pour les vendeurs de fournitures scolaires.
Vive la rentrée scolaire…

Par SIRA BEROU COULIBALY et SANDY TOURE ( Stagiaires)

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *