Maouloud 2019 au Mali: Message d’unité et de pardon

Le Mali, à l’instar de la Uma islamique, célèbre la naissance du prophète Mahomet (PSL), le 10 novembre 2019. A cette occasion, le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, invite les fidèles à prier pour notre pays et à s’inspirer, dans les faits et gestes, du modèle comportemental du prophète de l’islam.

A Médine, la ville qui l’a accueilli, il a préconisé la paix et pratiqué la cohabitation confessionnelle entre musulmans, juifs et chrétiens, en mettant en avant « le devoir de citoyenneté commune ».

A la Mecque, sa patrie, il a prôné le pardon et la cohésion sociale, en exhortant à l’union sacrée autour de la patrie. Car, la défense de sa patrie est aussi un « acte de foi par excellence ». C’est la raison pour laquelle, le ministre DIALLO a salué la mémoire des soldats qui sont morts pour le Mali et dont le sacrifice ultime ne sera jamais vain, ni ici-bas, ni dans le royaume de Dieu.

Nous vous proposons, ci-dessous, le message du ministre des Affaires religieuses et du Culte.

Très chers sœurs et frères musulmans,

Nous voici dans la nuit de Maoulid. Une nuit toute dédiée à l’adoration d’Allah, l’Omnipotent, pour nous avoir donné, comme Lumière, Mahamadou Rassouloullah.

Heureux sont, donc, ceux qui feront de cette nuit, singulièrement, mais comme de toutes les nuits, des instants de prières, des zikrs, des wirds pour implorer, pour invoquer et remercier le Seigneur.

A tous et à toutes, à l’ensemble de la Oumah islamique, le Président de la République EL Hadj Ibrahim Boubacar KEITA vous souhaite un Excellent Maoulid dans la Paix des Cœurs et le Pardon mutuel, avec une pensée profonde pour nos soldats tombés sur le champs de l’honneur.

Très chers sœurs et frères en Islam,

Maoulid 2019, en ces temps-ci, est célébré par un peuple meurtri : la haine, la méchanceté, la violence, les meurtres. Toutes choses condamnées par l’Islam et son Prophète.

Que de déplacés, de mutilés, de veuves, d’orphelins, de victimes !

Puisse nos prières nous éloigner, à jamais, de telles horreurs en cette nuit de Maoulid 2019, par la Grace d’Allah Le Très Miséricordieux.

Oui, chers musulmans et Musulmanes,

Médine, l’hospitalière, fut le triomphe de la fraternité entre les musulmans et toutes les communautés s’y trouvant : chrétiens, juifs.

Makka-Moukarama fut le retour triomphal de Mohamed, « Paix et Salut sur Lui », avec un discours de d’Unité et de Pardon.

Alors, chers croyants, portons, donc, en cette nuit, ce discours de l’amour, ce discours de Respect du Droit à la différence, à l’image de Celui dont nous célébrons la venue au monde.

Plus que jamais, les enseignements de Cet Homme de Pardon ont droit d’encens pour réveiller en nos cœurs, des femmes et des hommes qui s’aiment, se pardonnent et qui œuvrent pour l’apaisement social, l’unité nationale. Car, la paix du croyant, c’est d’abord la paix de la communauté au sein de laquelle il vie.

Célébrer Maoulid, c’est célébrer le Prophète dans nos mosquées, zawiyas, places publiques, dans l’espoir de voir nos comportements, nos actes de tous les jours, s’inscrire dans l’humilité.

Méritons du Prophète dans nos cœurs plus que dans le verbe.

Excellent Maoulid à toutes et tous !

Je vous remercie !

CCOM/MARC

malivox

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *