Mamedy Dramé : Un héraut est là !

Vous  avez sans doute fait le même constat aussi.  Il y a beaucoup d’amélioration ces derniers  temps  du côté de l’énergie du Mali, moins de coupure  où même s’il y a coupure l’électricité revient rapidement dans les  minutes qui suivent. Et du coup il y a très peu de plaintes de la  part des consommateurs  qui étaient à bout de souffle. Derrière cette situation forte heureuse, se trouve la conviction d’un  jeune homme qui a eu le courage  d’aller taper à la porte de l’EDM. Sa pour plaider la cause de tous les Maliens. Il s’appelle  Mamedy  Dramé.

Actuellement en service  à l’AGETIC et secrétaire général du comité syndical  du même département,  Mamedy Dramé  sait bien défendre d’autres causes nobles dans les rues, très loin de son bureau.  A son initiative, un sit-in se tenait  le vendredi  3 mai devant la direction de l’énergie du Mali avec comme message principal : ‘‘Stop EDM, nous ne voulons plus payer le noir’’.  Message entendu et traité avec effet  immédiat.

Avec la vingtaine de personnes qu’il a réussi à mobiliser autour de lui à travers les réseaux   sociaux, Mamedy Dramé et sa délégation, lors de leur sit-in du 3 mai,  ont été accueillis  par les responsables de l’EDM. Sa qui leur a  fait promesse qu’il y aura de l’amélioration dans la fourniture d’électricité. Chose dite, chose faite. Mamedy Dramé et ses compagnons baptisèrent alors cette sortie ‘‘Acte I’’.

De l’Acte I, l’Acte II aura lieu une semaine après le vendredi 10 mai  devant la direction de la Somagep (Société malienne de Gestion de l’eau potable)   contre les  pénuries d’eau à Bamako. Là, encore,  une autre victoire. Les responsables  de la Somagep ont fait savoir à Mamedy Dramé et ses compagnons que le calvaire des bamakois en matière d’eau prendra fin dès la fin de ce mois de mai, date annoncée pour l’opérationnalisation de la station de pompage de Kabala. L’acte III est prévue très prochainement  devant  la direction nationale du commerce et de concurrence. Ce,  contre la flambée des  prix ; et surtout celui du ciment.

‘‘Même avec  peu de monde  j’ai toujours un résultat’’

L’acte I et l’acte II ont été menés par pas plus de 20 personnes. Et à la question de savoir pourquoi Mamedy Dramé ne manque pas de courage  étant donné qu’il y a peu de monde dernière lui : ‘‘Même avec  peu de monde  j’ai toujours un résultat’’.

‘’J’ai toujours un résultat’’, la réussite de l’acte I et de  l’acte II, n’est pas une première victoire pour Mamedy  Dramé. Le jeune homme avec ses plus  de 40  ans a été au premier rang de  tous les fronts sociaux politiques courant ces dernières années :  ‘‘Tarata Wulé’’ (Mardi Rouge contre la grève des médecins), mouvement ‘‘Wati Sera’’, mouvement   ‘’On a tout compris’’… Des regroupements qui ont contribué à la création   de la plateforme  Antè  A bana.

Et mêmes les revendeurs de cartes de recharges téléphoniques disent  merci à Mamédy Dramé  pour avoir défendu leur cause auprès des opérateurs.

Pas seulement à Bamako, Mamedy Dramé son combat c’est pour le Mali. Il  défend principalement  la cause de la région qui l’a vu grandir, Kayes. Il est président du front d’actions pour la région  (FARK).  Il a été aussi d’un apport inestimable aux côtés des cheminots qui viennent de lever courant week-end denier  leur camp de 143 jours de grève de la faim.  Si Mamedy Dramé a encore un défaut, c’est qu’il n’a pas encore de coloration politique. Rien qu’un lieutenant de la société malienne, un héraut tout court !

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *