Mali: Prêcheurs devenus arnaqueurs, marchands d’illusions !

Œil du Reporter :Du pain, le Haut conseil islamique du Mali en a suffisamment sur la planche, tout comme le ministère des Affaires religieuses et du Culte. Cela fait quelques années que des prêcheurs sont devenus des vendeurs d’illusions en se basant sur la religion musulmane.

El hadji Bandjougou Doumbia precheur musulman feticheur marabout

Les ténors sont Moussa Traoré dit Bagadadji Moussa, Bandiougou Doumbia Nourdine, Choula Bayaya Haïdara, et actuellement, un certain Aziz Haïdara. Tous prennent d’assaut certaines radios privées de la capitale pour faire des prêches. Mais, en réalité, ils ne prêchent plus comme le très respectable et respecté Mamadou Doumbia de Niamakoro.

Cheick Cherif Aziz Haidara diallo marabout feticheur same voiture

Ils font ne que tromper en fait les Maliens, arnaquer les populations, se jouer de la conscience des misérables en leur proposant des «Azizou dayounou»,  «Nassi», des livres, des eaux bénites, «Barika nassi»… Tellement intelligents, tous misent sur certaines radios. Souvent, à la même heure, on n’écoute que les mêmes personnes sur trois à quatre radios. En plus du fait qu’ils arnaquent tous, ils disent que leurs produits sont en promo pendant le mois de Ramadan et qu’après le mois de Ramadan, il n’y aura pas de réduction. Un d’entre eux a même créé sa propre radio afin de bien abuser des Maliens.

Cheick Cherif Aziz Haidara marabout voiture

À chaque heure de la sainte journée, ce sont des inepties sur le sens des rêves, des mots sur les dates de naissance ou encore des relations hommes-femmes. Ils ont des remèdes à tout (panacée). L’un d’entre eux dit qu’il a un «Nassi» et qu’il suffit de l’utiliser en 3 jours pour être millionnaire. Alors qu’il est lui-même en location ! Ces arnaqueurs, délinquants, drogués et marchands d’illusions s’attaquent aussi entre eux. Ils ne se font aucun cadeau. Sur ce plan, c’est Bandiougou qui est moins agressif, à la différence de Choula Bayaya Haïdara ou encore du nouveau, Aziz Haïdara.

Cherif Chouala Bayaya Haidara

Dans un pays où les gens aiment la vie facile, avoir tout sans rien faire, où les jeunes chômeurs remplissent nos rues, des diplômés sans emploi, où des misérables et des personnes démunies pullulent, ces marabouts jouent ces proies faciles. Et pourtant, la plupart de ces marabouts ne sont pas bien lotis encore. Selon Cheick Aziz Haïdara, il y a des trompeurs, des menteurs, des «philomanes (manipulateurs)», des prêcheurs qui escroquent les populations.

bandjougou doumbia nouroudine karambeta

Avant de dire qu’il est différent des autres, car il a eu «barika nassi» avec ses maîtres, qui l’ont autorisé à parler sur les ondes des radios. Car, d’après lui, il y a trop de bandits et de faux marabouts à Bamako. Lui, étant le meilleur, leur propose en ce mois béni de Ramadan son «barika nassi» à 5000 Fcfa, car lui-même l’a utilisé en trois mois et il a pu acheter une parcelle d’une valeur de 8 millions de Fcfa.

Il a également construit une villa sur cette parcelle à 40 millions de Fcfa. Il a lui seul 71 parcelles de terre  et circule dans une voiture de 30 millions Fcfa. Pour ce prêcheur-arnaqueur, il doit montrer que son «Nassi» est efficace, avant de le donner aux gens. C’est pourquoi «Barika nassi» est vendu uniquement pendant le mois de Ramadan à 5000 Fcfa. Il a donné à cette occasion son numéro de téléphone et précisé sa localisation à Bamako. Cette même nuit, la même personne était sur 3 radios au même moment.

Aujourd’hui, il est temps que le Haut conseil islamique du Mali se réveille, tout comme le ministère des Affaires religieuses et du culte. Car le jeune Aziz Haïdara se dit membre du Haut conseil de la commune III du District de Bamako, au niveau du bureau de contrôle. Mieux, le jeune Haïdara dit obtenir des autorités une carte professionnelle pour prêcher et enfin, qu’il est le président «des vrais marabouts du Mali» réunis, d’après lui, au sein de l’Union des vrais marabouts et prêcheurs du Mali (Uvmpm).

On se demande quelle est la différence entre cet inconnu et nos connus, sauf qu’ils profitent tous de la misère, de l’ignorance et de la naïveté de nos populations. De véritables arnaqueurs, marchands d’illusions, doublés de «clascheurs» ! Ils sont loin d’être des marabouts ou prêcheurs !

Kassim TRAORE

Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *