Mali : pour Mohamed Ali Bathily, le dialogue politique sera « biaisé »

Candidat malheureux à la présidentielle malienne de 2018, où il avait recueilli moins de 1 % des suffrages, Mohamed Ali Bathily, 67 ans, a repris la robe d’avocat.


À la mi-juillet, Mohamed Ali Bathily a défendu un journaliste que le député Karim Keïta, fils du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), poursuivait pour diffamation. Ancien ministre (de la Justice, puis des Affaires foncières et de l’Habitat), Bathily avait quitté le gouvernement en décembre 2017.

pour lui , le dialogue à venir qui est censé déboucher sur l’adoption des reformes institutionnelles et constitutionnelles, sera biaisé par ailleurs, un contentieux l’oppose toujours à acteor conseil, un cabinet, dont il s’était adjoint les service durant sa campagne présidentielle, lui réclame près de 1 million d’euros … suite de l’article sur Jeune Afrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *