Mali : le surpoids pas si pal vu

Une enquête menée par des médecins maliens dans la ville de Bamako et publiée en 2014 dans le magazine ”Pan Africain Médical Journal” signale que 16,6% des adultes de plus de 20 ans sont en surpoids tandis que 8,8% sont obèses.

capital ville bamako changement climatique plantation foret herbe circulation routiere population

Mais dans ce pays, le surpoids et l’obésité qui concernent surtout les femmes sont parfois bien perçus par certains.

Anne (nom d’emprunt), qui à 20 ans pèse 110 kilos pour une taille 1m65, se veut claire :

“Moi je suis en surpoids mais je n’aime pas ça. Je le dis car j’ai une amie qui prend des sirops pour grossir sur les conseils de son copain. Donc, il y a des femmes qui font çà. Mais moi, j’estime d’être souple et dynamique”.

Mais Anne reconnait qu’elle attire l’attention :

“Personnellement, je ne sais pas si c’est le fait que je sois en surpoids qui dirige des hommes vers moi. Car ils ne me disent pas leur intention. Il y a des hommes qui viennent vers moi, mais je ne sais pas pourquoi. Chacun a son choix ».

Ces propos semblent confirmer ceux d’un autre passant de Bamako qui avoue qu’il choisirai une femme envellopée :

” mon choix par rapport au mariage ça serait une grosse femme, c’est ce que j’aime dans la vie”.

D’un point de vue psychosocial, le surpoids et l’obésité peuvent s’analyser de deux façons, selon le Dr Amadou Abdoulaye Dicko, psychologue à l’université de Bamako:

” On accordait à la famille de la personne obèse une certaine magnanimité du fait qu’ils ont bien nourri leur enfant et que c’est le symbole d’un bien-être familial. C’est tout dernièrement qu’on s’est rendu compte que l’obésité est un problème très sérieux qui va amener une inadaptation sociale et psychologique et même, un problème d’estime de soi”.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *