Mali: le PCA de la CANAM fier du DG et de son équipe

Bon an, mal an, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) poursuit son petit bonhomme de chemin. Ce jeudi 09 juillet 2020, le président de son Conseil d’Administration, Moussa Alassane Diallo, a rencontré la Direction Générale avec au menu, le bilan des réformes engagées au 30 juin 2020.

 

 « Je vous soutiens à 122% »,a lancé, au détour d’une phrase le président du Conseil d’Administration à l’équipe dirigeante de la CANAM comme pour marquer sa satisfaction au vu des réformes majeures que mènent Mahamane Baby et son équipe. «Je sais difficiles les réformes. C’est l’avenir de la CANAM qui se joue là. Monsieur le Ministre, je salue votre diligence, votre perspicacité. Ce que vous avez pu réaliser depuis votre nomination, personne n’a pu le faire depuis le début de la CANAM. Sans réforme, aucune entreprise ne peut avancer. Je suis sûr que vous allez entrer dans l’histoire de la CANAM »,a souligné l’ancien PDG de la BNDA.

Pour lui, les différents chantiers ouverts par le Directoire actuel de la CANAM doivent être poursuivis jusqu’à terme pour engranger le maximum de résultats. «Je vous encourage à les poursuivre. Même s’il y a des dépenses hors budget, faites-les, pourvu qu’il y ait des résultats. Je vous défendrais devant le Conseil d’Administration »,lance M. Diallo.

En réponse à ces propos, le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), Mahamane Baby, a salué l’accompagnement constant du président du Conseil d’Administration. «Sans votre soutien et votre perspicacité, rien ne serait mis en œuvre»,a déclaré M. Baby, avant d’ajouter qu’il a l’habitude de prendre des coups plus violents, et que rien ne le détournerait de sa voie, celle de redresser la CANAM.

Il s’agit, entre autres, de la mise en place des stratégies pour la réduction des charges de gestion, de la lutte contre la fraude, de la mise en œuvre de certaines recommandations majeures issues de la délibération du conseil d’administration, de la CIPRES et des autres missions d’Audit externes et internes. Mahamane Baby rappelle également que la Direction Générale de la CANAM a entrepris depuis Août 2019 un certain nombre de reformes stratégiques pour assurer une gestion efficace et efficiente de ses ressources humaines et financières.

Selon le directeur général de la CANAM, les dépenses relatives aux missions ont été réduites de 57% en 2020, une session du Conseil d’Administration a pris une recommandation qui « met fin au paiement des indemnités, autres que les jetons de présence, allouées aux membres du Conseil d’Administration conformément aux recommandations de la CIPRES.

Il ajoute aussi que tous les contrats de bail ont été renégociés à la baisse (-15%), aucune dotation alimentaire n’est affectée aux agents depuis octobre 2019. Aussi, il a été mis fin aux contrats des Agents d’appuis mis à la disposition des structures sanitaires depuis le 30 juin 2020. Mahamane Baby a également indiqué qu’il a été mis fin à la campagne d’enrôlement biométrique au 31 Décembre 2019. Il note aussi une forte diminution des subventions.

Pour ce qui est de l’encaissement des montants des prestations indues des assurés et des prestataires, ils s’élèvent à 7 278 843 FCFA en 2019 contre 1 775 240 FCFA en 2020. Le premier responsable de la CANAM souligne également que l’encaissement des frais de renouvellement des cartes d’assurés perdues s’élève à un montant de 22 905 000 FCFA au 30 Juin 2020.

En ce qui concerne les prestations, en moyenne, chaque mois l’on consommait environ 10 000 carnets de feuilles de soins. Les services techniques de la CANAM estiment la consommation mensuelle actuelle à 5000 carnets, soit une diminution de 50%. « Je vous fais entièrement confiance Monsieur le Ministre Baby. Vous avez tout mon soutient »,a conclu le PCA de la CANAM, Moussa Alassane Diallo.

SERCOM/CANAM

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *