Mali – Appel au départ des forces françaises: “cela ne signifie pas que nous sommes des racistes”, Kemi Séba

Alors que des manifestations ont été déclenchées au Mali par la population réclamant le départ des troupes françaises du pays, l’activiste panafricain Kèmi Séba s’en mêle et apporte les véritables intentions des maliens.

« Je vais être très clair, j’étais l’un des premiers à demander le départ de la France, et je persiste sur cette démarche. Il faut qu’ils (les français) partent. (…) Mais cela ne signifie pas que nous sommes des racistes, des anti-français, ou racistes anti-blancs comme les médias dominants occidentaux le disent. Nous disons simplement que chaque peuple a le droit de décider de sa propre destinée », a déclaré Kémi Séba, dans la presse locale.

« La population malienne qui demande le départ de la France est souveraine. Je pense qu’il faut qu’ils partent, mais il peut y avoir une temporalité particulière », a ajouté l’activiste.

Dans un autre registre, Kèmi Séba est revenu sur l’attitude de plusieurs africains après chaque l’annonce de décès de soldat français au combat. En effet, certains africains, sur les réseaux sociaux, se réjouissent d’entendre les décès des soldats français et le manifestent sur les réseaux sociaux.

« Il y a des choses avec lesquelles je peux ne pas être d’accord. Par exemple, certains se réjouissent de la mort des certains militaires, je pense que toute vie humaine a son importance. Il y a des personnes de l’armée française qui ne comprennent rien des enjeux. On leur a dit que c’est pour la sécurité du monde et ils y croient. Moi je dissocie le bat peuple de l’élite », a insisté l’activiste franco-béninois.

Pour rappel, les Maliens ont annoncé une manifestation dans le pays contre la présence française au Sahel mais les autorités ont tenté de l’empêcher. Le jour J, les maliens sont allés dans les rues mais ont été accueillis par les forces de l’ordre. Des affrontement ont eu lieu et les autorités ont publié plusieurs communiqués se dissociant de ces appels contre les forces françaises dans le pays.

Soulignons que la France dénonce un “sentiment anti-français” de la part des africains et accuse les puissances étrangères de les susciter. Au moins 4500 soldats français sont déployés au Sahel pour lutter contre le terrorisme mais le mal persiste et semble s’accroître.

Source: beninwebtv

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *