Maison centrale d’arrêt : Le CICR et la CS/Ref CIII au chevet des détenus

Le comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le centre de santé référence de la commune III se battent au quotidien, en tandem avec l’administration pénitentiaire, pour créer le maximum de meilleures conditions de détention aux détenus.

centre detention prison centrale delinquants gardien prison condition

Une équipe du centre de Santé de référence de la commune III a procédé à la désinsectisation de l’ensemble des chambres de laMaison Centrale d’Arrêt (MCA). C’était le vendredi 6 juin dernier. Selon Dr N’Diaye Hawa Thiam, médecin chef du CS/Réf CIII, cette activité est la continuité d’un programme de désinsectisation depuis la découverte, il y a trois mois, de l’épidémie gale dans la prison. Pour palier définitivement à cette problématique, il a été décidé par la directrice régionale de la santé du district, Dr Adam Balla Coulibaly, de faire une séance de pulvérisation des chambres de la MCA. C’est pourquoi, notera le Dr N’Diaye, ce programme a déjà permis de désinfecter les linges, les literies, les grilles et les chambres. Aussi, la prison centrale a été traitée contre les rats de toute nature.

 

Le CICR diagnostique et traite les détenus contre la malnutrition

Une équipe spécialisée du comité international de croix rouge est à l’œuvre en ce moment à la prison centrale, pour diagnostiquer et prendre en charge d’éventuels cas de malnutrition chez les détenus. Ce travail se déroule normalement sous l’œil vigilent du spécialiste pénitentiaire, le commandant Abdoulaye Idrissa Maïga, régisseur de la MCA. Le CICR, en tant qu’organisation humanitaire qui veille à l’amélioration des conditions de détention, a fait parvenir à la prison centrale une assistance matérielle en produits d’hygiène pour les détenus. Il s’agit de 2300 savons de toilette de 200 grammes, 150 sachets de savon en poudre, 2000 brosses à dent et 2000 pâtes dentifrices. Le CICR entend désormais renouveler son assistance en savon de toilettes chaque mois. Quant aux pâtes dentifrices et brosses à dents, elles seront changées chaque trimestre.

 

Un sortant de Paris Panthéon qui veut tout changer 

Changer tout positivement à la MCA, c’est la vision du Commandant Abdoulaye Idrissa Maïga, détenteur d’un DEA en science pénitentiaire obtenu à Paris Panthéon.  Ce haut diplômé, en bonne entente avec sa hiérarchie composée du ministre de la justice Bathily et du directeur de la DNAPES Aser Kamaté, veut mettre le Mali à un niveau acceptable en matière de respect des droits de l’homme. Tout ce qui amènera notre pays à se faire une meilleure place dans le concert des Nations.

 

Quant aux différentes activités menées par le CICR et le CS/Réf de la commune III, le régisseur a émis toute sa satisfaction.

 

Auparavant, une visite guidée dans les chambres, le fichier, le secrétariat, l’infirmerie et même dans la salle soin de la MCA a fait comprendre que beaucoup de progrès ont été faits. Il revient à l’Etat et ses partenaires techniques et financiers d’appuyer le commandant Maïga, pour consolider les acquis et  solutionner d’éventuels problèmes qui se poseront dans nos prisons.

 

Sékou Coulibaly

SOURCE: Le Guido

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.