Mairie du District: un sit-in de soutien à Adama Sangaré ce matin

Le collectif des femmes travailleuses de la mairie du District de Bamako tient un sit-in, ce vendredi matin, dans la cour de l’hôtel ville, pour demander la libération du maire incarcéré, depuis le 22 octobre 2019, à la prison centrale. Il est accusé de détournement de fonds dans le cadre de l’exécution d’un projet de réalisation d’éclairage public. Le même jour, dans l’après-midi, le syndicat mixte des collectivités tiendra un point de presse. Ces informations nous ont été confirmées par ses proches.

Depuis le 22 octobre dernier, le maire de la mairie centrale de Bamako, Adama Sangaré, est en prison. Certains de ses collaborateurs envisagent, ce matin, de tenir un sit-in dans la cour de la mairie. L’objectif de la manifestation, qui se tient entre 9 h à 10 h, est d’exprimer leur soutien au maire de Bamako. Elle est loin d’être une manifestation contre la vérité ou contre la justice, rassurent les proches du maire joint au téléphone.
« C’est un geste de soutien. Un moment de plaidoyer en faveur du maire qui a toujours travaillé en symbiose avec les agents de la mairie », ajoutent-ils. Aussi, se réservent-ils le droit de commenter l’affaire dans laquelle le maire est cité. Les chefs d’accusation retenus contre lui et ses présumés complices sont, entre autres, détournement de fonds, usage de faux.
Ces accusations ne démotivent pas pourtant ses défendeurs.
« Nous ne sommes pas contre la justice. Nous ne voulons pas non plutôt entraver le travail de la justice », nous a déclaré l’une des organisatrices dudit sit-in, hier jeudi. Pour ce sit-in, toutes les femmes de la mairie sont invitées à porter des foulards noirs en signe de compassion à leur maire.
« On ne peut pas être insensible à cette situation », indique notre source visiblement très affectée. En dépit des faits reprochés à Adama Sangaré, elle est convaincue de son innocence.
Par ailleurs, l’on apprend que le collectif, au cours de ce sit-in, va lancer un cri de cœur du Procureur près le Pôle économique et financier, Mamadou Kassogué.
« Nous allons demander au Procureur de libérer Adama Sangaré. Nous demandons sa libération avant la fin de l’instruction judiciaire », souhaite-t-elle, tout en priant que le Procureur sera sensible à leur appel.
Également, dans l’après-midi, selon les mêmes sources, le syndicat mixte des collectivités tiendra un point de presse toujours sur l’affaire d’arrestation du maire du District de Bamako.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *