MAIRIE DU DISTRICT DE BAMAKO: 14E SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CTAC ÉVOQUE UN BUDGET DE 686 731 907 FCFA POUR L’ANNÉE 2018

Présidée par M. Adama SANGARÉ, Maire du District de Bamako en présence des conseillers communaux des 6 Communes, membres du conseil du District, la 14e session ordinaire du Conseil d’Administration de la CTAC s’est tenue le jeudi 16 août 2018 dans l’enceinte de la Mairie du District.

 

Après vérification des mandats par le Secrétaire Général de la Mairie du District, le Président du Conseil d’Administration, M. le Maire du District Adama SANGARÉ non moins président du Conseil d’Administration de la CTAC a tout d’abord remercié l’ensemble des membres du conseil ainsi que la presse pour leur présence à cette 14eme  session ordinaire.

Le Maire Adama SANGARÉ a laissé entendre que la CTAC, après plusieurs années d’existence, il s’avère nécessaire de mener une réflexion approfondie sur son devenir. Selon lui, la 13eme  session ordinaire de la CTAC tenue, le 21 mars 2017, a été l’occasion de présenter le rapport de l’audit organisationnel, technique et financier recommandé lors de la 12eme session ordinaire dans le but de renforcer ses capacités techniques, opérationnelles et financières. Pour lui, après l’examen dudit rapport les administrateurs ont constaté des insuffisances. À cet effet, le conseil du District a instruit la mise en place d’une commission ad-hoc d’examen et d’analyse dans le dessein de mieux orienter les administrateurs pour un choix stratégique de statut juridique convenable, a-t-il évoqué.

Cette commission a été approuvée lors de la session extraordinaire tenue le 23 janvier 2018. Apres son approbation, le conseil à demander d’approfondir les réflexions pour la mise en œuvre des recommandations du rapport d’audit. À l’issue des travaux de l’équipe d’experts, suite aux réflexions, une proposition de changement d’appellation de la CTAC a été faite. Désormais, c’est la Cellule Technique d’Appui aux Collectivités Territoriales et non Cellule Technique d’Appui aux Communes. Et cela dans le souci de tenir compte de l’environnement actuel, tout en gardant son sigle CTAC, a indiqué M. le Maire, Président du Conseil d’Administration de la CTAC. Il a, à cet effet, informé les membres du conseil que dans la perspective de ce changement qu’ils constateront la présence des présidents des associations des cercles et régions du Mali parmi les administrateurs.

À titre économique, M. le Maire du District, Président du Conseil, a fièrement informé que, malgré le contexte difficile, la CTAC a réalisé une croissance de 14% par rapport à l’exercice dernier avec un résultat net de 14 467 867 francs CFA.

Tout en évoquant le budget prévisionnel de l’année 2018 qui s’élève à 686 731 907 francs CFA, le Maire a invité les membres du conseil à un examen minutieux et perspicace des documents dans le dessein de redonner à la CTAC une nouvelle impulsion conformément aux exigences de développement des collectivités. Ainsi, il a rassuré que, sans nul doute, les discussions et décisions pertinentes qui découleront de l’examen des documents contribueront à forger une nouvelle dynamique à la CTAC.

Cette 14e session ordinaire coïncide avec la sortie des résultats provisoires du 2eme tour de l’élection présidentielle, tenue le 12 août 2018. Le Maire a profité de l’occasion pour saluer la bonne tenue des élections le 29 juillet et 12 août 2018 tout en remerciant l’ensemble des acteurs impliqués dans l’organisation des scrutins y compris la  communauté internationale. Il a ensuite félicité tous les concitoyens qui ont rempli leur devoir civique dans la paix et la concorde. Il a aussi félicité le Président Ibrahim Boubacar Keita pour sa réélection au second tour et a invité toutes les parties prenantes à l’acceptation des résultats pour l’accalmie afin de prévenir à une crise post électoral, gage de réussite des élections libres, crédibles et transparentes, exercice fondamental à l’approfondissement de la démocratie malienne.

Dognoumé DIARRA

Le confident 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *