Magouille foncière: qui sont les bénéficiaires des 152 parcelles de la Cité de la presse ? La transition est interpellée pour toute clarification

En 2011, Dramane Aliou Koné, le président de l’Association des éditeurs de la presse écrite et privée (ASSEP) a obtenu un titre foncier du gouvernement (N°8124 de la commune VI du district de Bamako). Selon les termes dudit décret, les parcelles devaient être attribuées uniquement à des directeurs de publication. L’article 34 du décret N°01-040/ P-RM du 02 février 2001, stipule que la parcelle de terrain, objet de titre foncier (TF) N°8124 de la commune VI du district de Bamako, sise à Yirimadio, d’une superficie de 4 ha 99 a 97 ca, a été cédée par l’Arrêté interministériel N°4991/ MLAFU-MARCL-SG/ 2011 à l’ASSEP, représentée par son président, Dramane Aliou Koné. Le TF N°8124 a été morcelé en 152 parcelles

Sur 152 parcelles inscrites sur les documents, qui sont les bénéficiaires ? «Force doit rester à la loi», dit-on. Pour plus de transparence dans cette affaire rocambolesque, il est demandé aux autorités de la transition de faire toute la lumière sur la Cité de la presse dont des parcelles ont été vendues à des tierces. Pire, c’est à partir d’imitation de signatures et de faux documents signés par qui, nous ignorons, que ce TF N°8124 qui est une propriété du Comité inter parlementaire de l’UEMOA (CIP-UEMOA) puisse se retrouver dans les mains de la presse et que la justice et les dirigeants du pays soient incapables de faire tout la lumière autour de ces parcelles qui ont fait l’objet d’une grande magouille foncière ?

Source : L’Inter de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.