Lutte contre l’insécurité routière dans le district de Bamako : La circulation des tricycles à moteur formellement interdite dans la nuit

Les conducteurs de moto tricycles rencontrent beaucoup de difficultés avec les policiers. Beaucoup n’ont pas la maitrise du code règlementant la circulation de ces tricycles. Lors d’un entretien, le Chef de la Voie publique de la même compagnie, le Commandant/Major de police, Adama Coulibaly, a précisé que la circulation de ces tricycles est formellement interdite  dans la nuit, mais aussi sur certaines voies. 

Le commandant/major Coulibaly a précisé  que l’ancien Code ne prévoie aucune disposition en matière de la réglementation de la circulation des tricycles. Cependant, il a laissé entendre que pour corriger ces lacunes, le nouveau Code de la route en cours d’élaboration prend en compte des dispositions sur la circulation de ces engins. Selon lui, l’Arrêt N°041/M-DB et le communiqué N°119/M-DB déterminent les axes et les horaires autorités aux tricycles. Ainsi, il dira que, la circulation des tricycles à moteur sur le pont des Martyrs est formellement interdite. S’agissant de la circulation des tricycles sur le Pont Fahd, il a précisé qu’elle est autorisée seulement de 10 heures à 15 heures. En ce qui concerne le pont de l’Amitié Sino-malienne, la circulation des tricycles est autorisée de 6 heures à 19 heures 30 minutes.

Aussi, le communiqué, dont nous détenons une copie, précise que la circulation des tricycles à moteur est formellement interdite sur les artères suivantes : la route de Koulikoro (RN 27), la route de Sébénikoro (RN5), la section de voie du Boulevard de l’Indépendance comprise entre le monument de l’indépendance et l’Échangeur de l’École nationale d’administration (ENA), la section de voie de la route de Koulouba comprise entre le Parc national et le rond-point Koulouba, la voie express de Faladié (Avenue de l’OUA), la route de l’Aéroport (Avenue de la CEDEAO), la voie des 30 mètres de Niamakoro depuis la Tour de l’Afrique jusqu’au poste de contrôle de Kalabancoro.

À la lecture du communiqué, la circulation des tricycles à moteur est formellement interdite  durant toute la nuit sur toutes les voies goudronnées soit de 19 heures 30 minutes à 6 heures du matin. Toutefois, les surcharges, les chargements hors gabarits et les transports mixtes sont prohibés à bord des tricycles à moteur.

Aussi, l’Arrêté 041/M-DB apporte des précisions par rapport à la désignation des tricycles à moteur. À cet effet, le tricycle à moteur est défini comme un véhicule à trois roues équipé d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm3 ou dont la vitesse maximale par construction est supérieure à 50 Km/h, d’un poids à vide n’excédant pas 1000 kilogrammes, d’une charge utile n’excédant pas 1500 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport des marchandises et 300 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de personnes.

Les tricycles formellement interdits de circuler la nuit

Selon le Chef VP de la CCR, le nouveau Code de la route prévoit une nouvelle catégorie de permis de conduire de catégorie B1 pour les conducteurs de ces engins, intermédiaire entre les catégories A2 et B destinée respectivement pour les motocyclistes et les conducteurs de véhicule de poids léger. Ainsi, le nouveau prévoit également l’introduction de la carte grise, de l’assurance, de la visite technique, de la plaque d’immatriculation pour les tricycles. Outre ses mesures, dans la pratique, il a renchéri que l’utilisation de ces engins n’est pas adéquate parce qu’ils ne portent aucune indication se rapportant notamment au type de transport (transport des personnes ou des marchandises), au nombre de places assises, au nombre de tonnages…

Et de poursuivre que la circulation de nuit des tricycles constitue un véritable problème surtout avec l’unique phare, car ils sont généralement confondus aux engins à deux roues couplé de l’absence de feux arrières et des feux de gabarit. « Nous constatons un autre problème avec les tricycles relatifs au manque de stationnement. Donc, ils se regroupent généralement autour des marchés. Ce qui constitue une occupation anarchique du domaine public. En collaboration avec les deux syndicats de conducteurs de tricycles, nous avons entamé des campagnes de sensibilisation à l’endroit de ceux-ci. Car, nous avons constaté que la plupart des conducteurs ignorent le sens des panneaux de signalisation », a ajouté le Commandant/Major de police Adama Coulibaly.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *