Lutte contre l’Exploitation sexuelle des enfants : L’ECPAT-Mali veut aller plus loin

Lutte contre l’Exploitation sexuelle des enfants : L’ECPAT-Mali veut aller plus loin«Mineurs victimes de prostitution, quels engagements des acteurs de la protection de l’Enfant», c’est autour de ce thème que s’est tenu du 04 au 05 février 2014 à la Maison du Partenariat de Bamako un atelier  de réflexion.

 

 Evacuation population étrangère jeune garçons filles enfants véhicule voiture centrafrique

 

Cette rencontre avait pour  objectif général  de sensibiliser les acteurs impliqués sur le phénomène de l’exploitation sexuelle des enfants, particulièrement les enfants victimes de prostitution au Mali.

 

 

 

Selon la coordinatrice et représentante d’Ecpat Luxembourg au Mali, Fabienne Diakité Grojean, cet atelier se veut un atelier de réflexion sur une question éminemment récurrente et gravissime  qu’est la prostitution des enfants.

 

 

 

« Près de la moitié des victimes de la traite des êtres humains à des fins de prostitution sont des enfants âgés de moins de 18 ans, une des caractéristiques de la prostitution d’aujourd’hui ou un nombre croissant de mineurs sont exploités sexuellement. Certains de ces enfants sont victimes de trafics : vendus par leurs parents convaincus d’assurer leur avenir, enlevés par des proxénètes ou contraints d’assurer la survie de la famille», a souligné Mme Fabienne.  Pour elle, la plupart de ces enfants ne reconnaissent pas «la pratique prostitutionnelle» mais bien plutôt une forme de débrouille rapide et sans conséquences.

 

 

 

Et selon le rapport mondial de 2012 sur l’exploitation sexuelle de la Fondation Scelles met en exergues la situation de dangers des mineurs, filles comme garçons.

 

 

 

Les débats de cet atelier se sont articulés autour  des questions sur l’existence du phénomène au Mali;  les récits d’enfants victimes de prostitution ont été restitués ; les gérants de bars ont été sensibilisés sur les conséquences de la prostitution sur mineurs et des orientations pour un schéma de prise en charge des enfants victimes de prostitution ont été dégagées

 

 

 

Force est de constater que la prostitution sous toute ses formes et quel que soit les âges engendre des dégâts collatéraux (maladies physiques, psychiques et dans beaucoup de cas l’addiction à la drogue, à l’alcool entre autres.

 

 

Djibi

SOURCE: Maliba Info
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *