Lutte contre la spéculation foncière : L’UACADDDD sèche les larmes des victimes de déguerpissement des déguerpis de la zone aéroportuaire

Sur initiative de l’Union des Associations et Coordinations d’Associations  pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis (UACADDDD), ils étaient plus de 300 personnes victimes des spéculations foncières, à prendre part, le dimanche dernier à SENOU, à un grand meeting.

Spéculation foncière terre terrain probleme urbanisation ville

La rencontre a réuni les responsables des différentes associations de défense des victimes de spéculations foncières. Elle était présidée par le président de l’UACADDDD Soungalo Traoré qui avait à ses côtés son Secrétaire Général Mansa Koné et d’autres responsables.

Selon Mansa Koné, l’objet du meeting est relatif au problème de recasement de certaines victimes déguerpies de la zone aéroportuaire, à qui un espace de 8 ha situés dans le quartier de Soribabougo, avait  été attribué par la mairie de la CVI sur la demande de la population. Aux dires de ce dernier, la zone avait dans un premier temps été considérée comme faisant partie de la zone aéroportuaire. Mais qu’à la suite d’un 2ème décret ayant réduit la zone aéroportuaire en 1000 et quelques ha, l’espace fut épargné par ce décret. Il dira que c’est à la suite de ce décret que les victimes ont demandé à leur mairie (CVI) de lotir l’espace. Ce qui fut fait. Mais à leur grande surprise, une décision cette fois-ci du maire du district, Adama Sangaré est tombée remettant en cause la décision de la mairie de la CVI. Toute chose qui a suscité la colère des victimes qui ont dénoncé l’ingérence du maire du District dans un dossier qui ne relève de son ressort. Car la zone en question se situe à Sénou, sur le territoire de la mairie de la CIV.

Dans son intervention, Lassina Traoré a salué les multiples efforts des responsables de l’UACADDDD et de la mairie de la Commune VI ayant qui ont favorisé  la réparation de leurs droits. Il dira qu’ils avaient soif de cette justice depuis 25 ans. Et que grâce à la détermination de l’UACADDDD et la de la mairie, ils seront en possession de leurs terres d’une superficie de 8ha qui les avaient été injustement retirées par la mairie du District.

Soungalo Traoré, Président de l’UACADDDD a laissé entendre que ce résultat est le fruit d’une forte solidarité des victimes. Occasion pour lui d’appeler les membres du collectif à faire preuve de cohésion. Pour lui, nos lois ne sont pas conformes avec les réalités du terrain.  D’où dit-il, tous les problèmes.

Au cours de ce meeting de solidarité aux victimes de déguerpissements de la zone aéroportuaire, plusieurs autres dossiers ont été évoqués. Il s’agit entre autres de l’affaire des 95 ha de Yirimandio, des victimes du stade du stade du 26 mars qui demandent leurs dédommagements, des victimes du déguerpissement de Diadiebougou, de Kabala ou encore du marché de Banane etc..

Modibo Dolo

Source : Tikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.