Lutte Contre EBOLA : Les Amazones de la CODEM sur le champ de bataille

Le mouvement des femmes du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) étaient réunies dans la salle de presse du Centre International de Conférence de Bamako, le samedi 01 Novembre 2014. A l’ordre du jour, un seul point inscrit : ‘’ Le lancement des journées nationales d’information et de sensibilisation sur la maladie à virus Ebola’’. Ladite cérémonie a regroupé l’ensemble des militantes des six communes du district de Bamako.

CODEM HOUSSEYNI AMION GUINDO

Cette rencontre vient à point nommé compte tenu de l’ampleur que ce mal du siècle (Ebola) a prise de nos jours. Des pays frontaliers comme la Guinée, où le virus a fait des centaines de morts, la maladie vient de casser le cordon de santé du Mali, le long de la frontière, avec l’identification d’un cas à Kayes ; une fillette de 2 ans qui a succombé au lendemain, de sa prise en charge par l’hôpital H. Dao de Kayes. Beaucoup dirons qu’il y a une légèreté au niveau du ministère de la santé quant à la prise de déposition en termes de mesures préventives. Hélas, il est important de tenir compte des liens entre les pays qui rendent difficiles le contrôle du cas. Ce qui explique la présence de la fièvre sur notre territoire, maladie transportée par une vieille qui avait des liens sanguins au pays voisin contaminé. Ceux qui sont entrés en contact avec le cas décédé sont à présence isolés (civiles et agents de santé). Il faudra alors attendre 21 jours pour savoir le rapport décisif quant à leur état de santé.

Aujourd’hui, le ministère de la santé ainsi que des partenaires (OMS etc.) sont à pied d’œuvre pour stopper Ebola à travers des sensibilisations par tous les canaux nécessaires. Et des dispositions pour une éventuelle prévention sont expliquées à longueur de journée aux populations.

Au rang des soldats de lutte contre la propagation de la maladie au Mali, un parti politique de la place dénommé la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) dont les amazones (mouvement des femmes) ont initié une rencontre, point de départ pour elles dans la lutte contre ce mal du siècle.

A l’entrée de la salle, premier aspect remarquable, des désinfectants dont le liquide est servi à toute personne devant entrée. A ce bon exemple, s’ajoute un sketch organisé par les femmes de la commune V. sur des mesures préventives.

La présente du Mouvement des Femmes, Mme Gologo Aminata Diarra, dira que la cérémonie que les réunie est d’envergure nationale et demande l’apport de tout le monde et singulièrement l’aspect ethnique (donnant la responsabilité à chacune d’être le relai au niveau de sa famille et aussi commune). Cet acte du mouvement vient après l’identification d’un cas chez nous. Ce qui nous a poussé à initier une grande journée de campagne et de sensibilisation auprès des femmes qui serviront de relai auprès des communes ; car nul n’est sans savoir que les femmes sont le pilier ou même la colonne vertébrale dans une société. A eu à souligner M. Gologo.

Le Président du parti CODEM, ministre des Sports, a apprécié le geste qui l’honore. ‘’Votre initiative en compagnie des jeunes du parti vient en support à l’effort déployé par le gouvernement du Mali. L’initiative est salutaire au nom du parti. Ce qui prouve à suffisance que les missions d’un parti politique n’est pas seulement les élections mais aussi informer et sensibilisation. Car un parti se crée pour répondre aux aspirations des populations’’. A précisé M. Guindo.

Le Président expliquera par ka suite qu’aujourd’hui, rien ne prouve que le cas existe chez nous pour le moment. Le cas décédé, le gouvernement a pris des dispositions, pour tous ceux qui sont entrés en contact avec la fille, les véhicules de transports, il est à la recherche des cars qui ont transporté la malade (dont un a été déjà retrouvé).

‘’Soyez en rassuré et ne pas s’affoler. Les mesures préventives recommandées sont salutaires (lavage des mains…), elles ne luttent pas seulement contre le virus Ebola mais tant d’autres’’. A-t-il ajouté.

Le Président Guindo a profité de l’occasion pour informer ses militants quant aux problèmes dans le gouvernement. ‘’Nous sommes membres de ce gouvernement et nous devons se donner les mains. Nous devons prendre des dispositions pour que ça marche ; car si ça flanche, nous serons aussi comptables de la gestion’’. A-t-il conclu.

A rappeler, qu’au présidium, on notait les présences : Housseini Amion Guindo, Président de la Codem ; M. le ministre Sekou Diakité, vice-président ; Mme Gologo présidente du mouvement des femmes ; Kanta président du Bureau National des jeunes de la CODEM; M. Dembélé, membre des conférenciers.

A leur côté, était prévue la présence du ministre de la Santé, empêché à la dernière minute pour raison de voyage avec le Président de la République dans les pays contaminés afin d’apporter la solidarité du Mali.

Au nom du Bureau National de la CODEM, ils étaient nombreux à effectuer le déplacement.

Boubacar Yalkoué

 

SOURCE: Le Pays  du   3 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.