l’organisation islamique internationale de secours (OIIS): des vivres aux veuves et parents militaires

L’épouse du Chef de l’État, Mme KEITA Aminata MAIGA a procédé, hier mardi, sur la Place d’armes de Kati, à la remise symbolique d’importantes quantités de vivres composés de riz, du sucre et d’huile aux veuves et aux parents de militaires tombés sur le champ de l’honneur. L’événement rentrait dans le cadre du lancement officiel du programme IFTAIR de l’Organisation islamique internationale de secours (OIIS) qui s’engage à la distribution de 1000 kits alimentaires au profit de 1000 familles en situation de difficile.

aminata maiga premier dame don offre Operation distribution kits alimentaires veuves militaires paramilitaires

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, Mme N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO ; du maire de la commune urbaine de Kati, du Chef d’éta major général des armées du Mali ; du directeur adjoint du service social des armées du Mali, des représentants de l’Organisation islamique internationale de secours ainsi que des bénéficiaires.
Selon le commandant de la 3e région militaire du Mali, Mamary CAMARA, cette cérémonie consacre la remise de vivres gracieusement offerts par l’Organisation islamique internationale de secours au profit des veuves et parents militaires à l’occasion du mois de Ramadan. Au nom des forces armées du Mali et des bénéficiaires, il a salué l’Organisation islamique internationale de secours pour son élan de solidarité en ce mois béni de Ramadan. Dans son intervention, le commandant Mamary CAMRA a également saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage à nos soldats tombés sur le front pour la défense de la patrie. A tous ceux-ci et à leur famille, il a leur exprimé la reconnaissance du pays pour le service qu’ils ont rendu à la patrie.

L’acte de générosité de l’OIIS
Quant au représentant de l’Organisation islamique internationale de secours, M. Abdoul Aziz MAIGA, il a informé que leur organisation basée à Djeddah, en Arabie Saoudite, est une institution humanitaire internationale de la ligue mondiale islamique à la Mecque et membre du Conseil économique et social des Nations-Unies. Elle intervient dans 45 pays, dont le Mali, et œuvre dans plusieurs domaines comme le secours d’urgence, l’éducation et le développement rural, a-t-il souligné.
Pour ce qui concerne le programme IFTAIR Ramadan, il a indiqué que c’est l’une de leurs activités humanitaires pour venir en aide à des familles en situation de difficulté. Il a fait savoir que pour cette édition, 65 tonnes de produits alimentaires d’une valeur de 32 millions de FCFA seront partagées entre les familles ciblées.
« Ces produits seront répartis en kits alimentaires composés de 50 kg de riz, 10 kg de sucre et 5 litres d’huile au profit de 1000 familles (200 veuves et familles militaires, 200 familles déplacées du nord et de 600 familles pauvres de Bamako) », a précisé M. MAIGA.
En plus de ce programme, il a annoncé que sur sollicitation de la première dame du Mali, l’OIIS entend lancer incessamment d’autres initiatives pour aider notre pays à prendre en charge 1000 enfants orphelins, d’apporter des aides humanitaires au profit des régions du nord, de réaliser de forages et de construire des centres sociaux.
Le directeur adjoint de service social des armées, Lieutenant-Colonel, Harama DOUMBIA, lui, a fait savoir que l’action sociale désigne l’ensemble de moyens par lequel une structure agit sur elle pour préserver sa cohésion par des dispositifs législatifs et règlementaires avec des actions visant à aider les groupes plus fragiles à mieux vivre, à acquérir ou à préserver leur autonomie et à s’adapter au monde social.
Il a expliqué ensuite que l’action sociale est d’importante capitale au sein de l’armée parce qu’elle contribue à l’attractivité et à la fidélisation du personnel en vue de permettre aux militaires de concilier vie professionnelle et vie personnelle. C’est pourquoi, a-t-il expliqué, depuis l’accentuation du terrorisme et des opérations militaires au nord, le ministère de la Défense accorde une attention particulière non seulement aux militaires engagés au front, mais également à leur famille et à leurs enfants en leur, à travers la chaine sociale des armées, un soutien de proximité dans l’optique de développer des actions concrètes de solidarité.

Les veuves et parents militaires à l’honneur
Ainsi, cet événement de remise de vivres s’inscrit dans ce processus et fait partie des activités phares de sa direction. Celles-ci consistent, a-t-il défini, à apporter à l’occasion du mois béni de ramadan une assistance aux familles de vaillants soldats morts sur le champ de l’honneur.
« L’OIIS est un partenaire historique qui vient accompagner le service social des armées dans la noble tâche de prise en charge des personnes les plus fragiles, les plus vulnérables en offrant aux veuves de militaires et parents de militaires d’aides sociales d’une grande taille. Ce geste manifeste de tout l’attachement du peuple malien à l’égard des familles des forces armées et de sécurité, mais aussi la franche collaboration entre l’OIIS et le ministère de la Défense et des anciens combattants », a soutenu l’officier des forces des armées et de sécurité du Mali.
Et pour cette cérémonie de lancement de programme IFTAIR Ramadan de l’OIIS, M. DOUMBIA a souligné que ce sont quelques 200 familles veuves et parents de militaires qui ont été répertoriées et qui vont pouvoir bénéficier chacune un sac de 50 kg de riz, 10 kg et 5 litres d’huile de cuisine pour cette opération.
« Cette aide d’une si grande importante ne pourra jamais récompenser la perte des vies humaines enregistrées par nos forces, mais témoigne la compassion et de la solidarité de la nation toute entière à l’endroit de toute l’armée, en général, et de nos familles endeuillées, en particulier. Aussi, l’occasion est pour moi de m’incliner pieusement devant la mémoire de tous nos illustres disparus et souhaiter prompt rétablissement aux blessés », a indiqué M. DOUMBIA.
La première dame, dans une interview accordée à la presse, a remercié et salué la solidarité l’Organisation islamique internationale de secours pour ce geste de générosité à l’endroit des populations maliennes. Ce qui est important, à travers ce geste, pour la première dame, ce n’est pas tant les céréales que l’Organisation donne, mais sa présence aux côtés du Mali.
La cérémonie a pris fin par une remise symbolique de kits alimentaires à des familles bénéficiaires par l’épouse du Président de la République. Un moment de grande émotion pour certaines veuves.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *